L'Union Agricole 07 décembre 2017 à 12h00 | Par L'Union Agricole

Agriculteurs - consommateurs : les raisons du désamour

Pour réconcilier le monde agricole et les citoyens, encore faut-il comprendre ce qui a motivé la rupture, et trouver des moyens pour recoller les morceaux. Pas vraiment une mince affaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Agriculture-société, je t’aime, moi non plus », était le thème des débats des 26es Assises de l’association « Sol et Civilisation », le 23 novembre à Paris.
« Agriculture-société, je t’aime, moi non plus », était le thème des débats des 26es Assises de l’association « Sol et Civilisation », le 23 novembre à Paris. - © Pixabay

« Agriculture – société : je t’aime, moi non plus », tel était le sujet des 26e assises du think tank Sol et Civilisation qui se sont tenues le 23 novembre à Paris. Alors que les États généraux de l’alimentation tentent de renouer le dialogue entre des agriculteurs excédés de se voir pointés du doigt et des consommateurs qui disent avoir perdu confiance en la production alimentaire, Sol et Civilisation a cherché à comprendre comment les producteurs d’alimentation et ceux   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union Agricole

la phrase de la semaine

Phénomène inédit cet été, les éleveurs français ont été largement déconnectés du marché européen.

expliquent les FRSEA, JA de Bretagne et des Pays-de-la-Loire dans un communique de presse du 12 décembre

Le chiffre de la semaine
- 8,2 Md
d’euros de solde. En 2016, la France a contribué à hauteur de 19,4 milliards d’euros au budget de l’UE qui lui a versé 11,2 Mrd €, soit, pour elle, un solde négatif de 8,2 Mrd€.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui