L'Anjou Agricole 16 novembre 2017 à 13h00 | Par L'Anjou Agricole

Antibiotiques : une bonne note pour les éleveurs

Un rapport révèle qu’en 2016, 530 t d’antibiotiques ont été utilisées en France, soit une diminution nette de 60 % par rapport à 2009.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le rapport de l'Anses témoigne « d’un engagement efficace de l’ensemble des parties prenantes dans la lutte contre l’antibiorésistance ». Celui-ci s'était dans les faits traduit par des formations pour les vétérinaires et les éleveurs, ainsi que par des campagnes de communication.
Le rapport de l'Anses témoigne « d’un engagement efficace de l’ensemble des parties prenantes dans la lutte contre l’antibiorésistance ». Celui-ci s'était dans les faits traduit par des formations pour les vétérinaires et les éleveurs, ainsi que par des campagnes de communication. - © AA

Le rapport « Suivi annuel des ventes de médicaments vétérinaires contenant des antibiotiques en France en 2016 », réalisé par l’Agence nationale du médicament vétérinaire et récemment publié par l’Anses, révèle qu’en 2016, 530 tonnes d’antibiotiques ont été utilisées en France, soit une diminution nette de 41,8 % par rapport à 2011 et de 60 % par rapport à 2009. Ce document fait également apparaître une baisse de 36,6 % de l’exposition globale des animaux aux antibiotiques sur les cinq dernières années, pour un objectif initial du plan Ecoantibio d’une baisse de l’exposition de 25 %.

 

Les objectifs chiffrés de ce dispositif national 2012/2016 visant à réduire l’usage des antibiotiques ont donc été surpassés.


Plus d'informations dans le journal Réussir l'Anjou agricole du vendredi 17 novembre (s'abonner).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Phénomène inédit cet été, les éleveurs français ont été largement déconnectés du marché européen.

expliquent les FRSEA, JA de Bretagne et des Pays-de-la-Loire dans un communique de presse du 12 décembre

Le chiffre de la semaine
- 8,2 Md
d’euros de solde. En 2016, la France a contribué à hauteur de 19,4 milliards d’euros au budget de l’UE qui lui a versé 11,2 Mrd €, soit, pour elle, un solde négatif de 8,2 Mrd€.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui