L'Anjou Agricole 04 avril 2018 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

Chèvres : un élevage bio créé de toutes pièces

Installée à Loiré (49) en mai 2017, Nathalie Maussion a créé son atelier caprin et produit, depuis peu, du lait bio pour la laiterie Bernard Gaborit, de Maulévrier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Les chèvres ont commencé à donner du lait depuis février et quelques dernières mises-bas restent à faire, même si l’essentiel de naissances a eu lieu en février-mars. L’élevage de Nathalie Maussion,  24 ans, se met en place à Loiré, dans le Segréen (49).

La jeune femme s’est installée en reprenant l’exploitation d’un tiers qui élevait des vaches allaitantes. Pour mener à bien son  projet, elle a fait construire un bâtiment d’élevage et a acheté 220 chevrettes  alpines pour démarrer, ainsi que 8 boucs...

« Mon objectif est de monter jusqu’à 230 chèvres », explique la jeune femme, qui s’est tournée de manière spontanée vers l’AB...

Lire l'intégralité de l'article dans le dossier chèvres de l'Anjou agricole du 6 avril 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Hulot avance sans les agriculteurs

constate Jean-Marc Lézé, président de la FDSEA. En déplacement à Angers jeudi, le ministre de l’Écologe a refusé de rencontrer la FDSEA

Culture & Vous
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Famille parfaite
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » La maison de poupée
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » L’auberge du gué
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Sainte Zélie de la palud
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Butcher’s crossing
Le chiffre de la semaine
- 2,6 %
Selon l’Institut de l’élevage (Idele), le cheptel français de brebis et agnelles saillies s’est réduit de 2,6 % en 2017, par rapport à 2016, pour atteindre 5,25 millions.