L'Anjou Agricole 17 octobre 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Commerce extérieur: l’excédent agroalimentaire français renoue avec la croissance

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir- Guillemot

En août 2017, l’excédent des échanges agroalimentaires français a atteint 544 millions d’euros (M€), en hausse de 261 millions par rapport à août 2016, indique le service de statistique du ministère de l’Agriculture, dans une note mensuelle. C’est « la première fois depuis décembre 2015 » que le solde « progresse sur un an », commente-t-il. Déficitaire depuis mars 2017, « le solde des produits agricoles bruts redevient excédentaire en août 2017 » à près de 141 M€. Il progresse de 195 M€ par rapport à août 2016, « grâce à la reprise des exportations de céréales ». Les céréales ont vu la valeur de leurs exportations augmenter de 113 M€ sur un an. Les volumes exportés ont augmenté d’un demi-million de tonnes de blé tendre, principalement à destination de l’Algérie, pays « qui avait largement délaissé l’origine française suite à la récolte 2016 ». L’export céréalier a bénéficié des achats de la Belgique et des Pays-Bas, de la péninsule ibérique, et de 200 000 tonnes d’orges pour l’Arabie Saoudite, premier acheteur mondial d’orge. Le solde des produits transformés augmente de 66 M€ sur un an du fait de la hausse des exportations de vins et de produits laitiers. Les exportations de vins et Champagne ont fortement progressé vers les États-Unis et la Chine et à un degré moindre vers le Japon et Singapour, sans oublier l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il ne doit pas y avoir de renationalisation de décisions, l’harmonisation européenne doit être la règle. (...) Ensuite, il ne doit pas y avoir de coûts supplémentaires pour les agriculteurs et enfin il ne doit pas y avoir d’impasses techniques

explique Christiane Lambert. Elle a été reçue par le ministre de la Transition écologique le 12 février « à la demande de celui-ci ».

Culture & Vous
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Indésirable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le chemin des larmes
La sélection d’un livre de la Rédaction » Philomène et les siens
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Mille soleils
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Pacte de sel
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les anges de Beau-Rivage
» Petit paysan
» La sélection de livres de Jean-Paul Guéry
La sélection d’un livre de la Rédaction » Tracteurs légendaires
La sélection de Jean-Paul Guéry » Bettý
La sélection de Jean-Paul Guéry » Questions de caractère
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le couple d’à côté
Le chiffre de la semaine
240
Près de 240 offres d’emploi (hors offres saisonnières) sont enregistrées sur les bourses de l’emploi Anefa des Pays-de-la-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui