L'Anjou Agricole 06 février 2018 à 01h00 | Par L'Anjou Agricole

Ebourgeonner : choisir de limiter la douleur

Le jeudi 1er février, les vétérinaires du GDS 49, organisaient une formation à destination des éleveurs afin de les sensibiliser à la pratique de l’écornage et leur apprendre les bons gestes pour gagner en autonomie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après l’écornage, il faut s’assurer que la peau est bien désolidarisée tout autour du bourgeon : un anneau blanc de cautérisation doit être visible.
Après l’écornage, il faut s’assurer que la peau est bien désolidarisée tout autour du bourgeon : un anneau blanc de cautérisation doit être visible. - © AA

"Le but de cette journée est que tous les éleveurs présents puissent s’entraîner à faire une anesthésie locale, puis à manipuler les écorneurs », expliquent les vétérinaires du GDS 49 lors de cette journée de formation. L’écornage est, en effet, une pratique souvent jugée pénible par les éleveurs, qui doivent également gérer la douleur liée à l’opération. (...) Pour limiter la douleur, les vétérinaires présents préfèrent orienter les éleveurs sur l’ébourgeonnage, plutôt que sur l’écornage. « Lorsque les veaux ont moins de 2 mois, le bourgeon cornual n’est pas encore soudé à l’os du crâne. Après 2 mois en revanche, la zone est richement vascularisée et le système nerveux est développé ». (...) 2 types d’écorneurs thermiques ont été essayés durant l’après-midi :  l’Express, à gaz, à privilégier pour les veaux plus âgés, et le Horn’Up, fonctionnant sur batterie avec une tête en vitrocéramique, pour les veaux plus jeunes, ayant moins de 4 semaines. (...)

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du vendredi 9 février 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Dans ces conditions, qui sont celles d’un autre temps, nous ne saurons rester silencieux et cautionner ce passage en force.

dénonce l’Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis, qui représente 9 organisations de producteurs. L’AOP dénonce les méthodes de Lactalis et le prix du lait du mois d’avril.

Culture & Vous
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » La maison de poupée
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » L’auberge du gué
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Sainte Zélie de la palud
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Butcher’s crossing
La sélection de Jean-Paul Guéry » La nuit introuvable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le Cirque de la solitude
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Indésirable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le chemin des larmes
La sélection d’un livre de la Rédaction » Philomène et les siens
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Mille soleils
Le chiffre de la semaine
27
C'est le nombre de développement de la méthanisation à la ferme dans les Pays-de-la-Loire en 2017.