L'Anjou Agricole 22 août 2017 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Grosse déprime pour le prix du blé tendre

Le prix du blé tendre subit une forte pression à la baisse. Au 21 août, le prix Euronext finit à 152,50 €/t et le prix rendu Rouen à 151 €/t, selon la Dépêche.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Plusieurs facteurs baissiers viennent s’accumuler. Le premier est lié à une excellente récolte mer Noire. Ainsi, en Russie, le rendement estimé est de 4,12 t/ha en 2017 contre 3,5 t/ha en 2017 qui était une année moyenne. Le rendement est aussi supérieur à la moyenne en Ukraine.

Par ailleurs, le cours de l’euro particulièrement élevé par rapport au dollar (1 € = 1,18 $ au 21/08), pénalise le blé européen à l’export, au point qu’aucune origine européenne n’arrive à remporter un appel d’offre sur l’Egypte, hormis la Roumanie.

Mais, autre difficulté selon la Dépêche, un bateau roumain de blé tendre risque d’être refusé par les Egyptiens en raison de la présence de graines de pavot dans le blé tendre. Cette information a provoqué une chute des cours Euronext de 3,50 €/t échéance septembre et de 2,25 €/t échéance décembre sur la seule journée du 21 août.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ce rapport n’apprend rien de nouveau aux consommateurs (…) que ce qui est déjà connu

Le rapport concernant les pesticides sur les fruits et les légumes de l’association de défense de l’environnement Générations Futures a été dénoncé par certaines organisations de producteurs.

Le chiffre de la semaine
12,9 milliards d’euros
Les exportations françaises de vin et spiritueux ont poursuivi leur croissance en 2017, atteignant un chiffre d’affaires historique de 12,9 milliards d’euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui