L'Anjou Agricole 11 octobre 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Hulot veut taxer le béton pour protéger les terres agricoles

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Parlement européen - Jennifer Jacquemart

Le ministre de l'Écologie, Nicolas Hulot, propose de taxer les bétonneurs pour protéger les terres agricoles et préserver la biodiversité.

Dans les colonnes du Parisien de mardi, il explique vouloir étudier "une nouvelle source de financement qui permettrait de lutter contre l'artificialisation des sols et de financer la préservation de la biodiversité."

Cette taxe serait proportionnelle à la surface concernée par les projets de centres commerciaux, bureaux ou logements en marge des centres urbains.

"C'est une réflexion que j'ai proposée au Premier ministre, qui m'a invité à y travailler ", ajoute Nicolas Hulot.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

6,3 milliards d’euros d’apports de trésorerie remboursable ont été versés au 16 octobre

Selon le ministre de l’Agriculture, cette somme représente « environ 88 % du montant total de l’ATR » qui sera effectivement payé.

Le chiffre de la semaine
- 14,4 %
pour les vendanges européennes 2017.Toute l’UE est concernée par la baisse des volumes vendangés cette année, ce qui conduit à un recul de 14,4 % de la production de vin pour se situer à 145 Mhl selon la Commission européenne. Il s’agit de la plus faible vendange depuis 1945.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui