L'Anjou Agricole 14 décembre 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

L'APCA propose une “aide à la transition” pour les agriculteurs qui changent de pratiques

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Semis direct de blé
Semis direct de blé - © JC Gutner

A quelques jours du discours de clôture du second chantier des Etats généraux de l'alimentation, l'APCA (chambres d'agriculture) a présenté le 13 décembre un livre blanc sur la « multiperformances des exploitations », dans lequel elle insiste pour renforcer le soutien public aux prises de risque liées aux changements de pratique dans les exploitations agricoles.

Une des cinq propositions de l'APCA est de créer une « aide à la transition » ; il s'agirait d'étendre, à d'autres systèmes, le principe de l'aide à la conversion en bio. Cette aide, attribuée par appels à projets régionaux pour une durée de 3 à 5 ans, permettrait de «compenser de manière transitoire les pertes de revenu liées à l'introduction de nouvelles pratiques et les incertitudes de revenu et de production liées aux changements de systèmes».

Autre proposition : réserver 10 % du futur plan d'investissement de 5 Mrd € du gouvernement aux agriculteurs qui s'engagent « dans des changements de pratique et d'organisation ». Contrairement au PCAE (plan de modernisation), il s'agirait de soutenir des investissements sur la base de «types d'innovations» ou de projets d'entreprises, et non d'une liste précise d'investissements.

Elle propose également de « refondre » la politique d'appui aux groupes d'agriculteurs innovants, et la politique de transfert de l'innovation et de la recherche appliquée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Dans ces conditions, qui sont celles d’un autre temps, nous ne saurons rester silencieux et cautionner ce passage en force.

dénonce l’Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis, qui représente 9 organisations de producteurs. L’AOP dénonce les méthodes de Lactalis et le prix du lait du mois d’avril.

Culture & Vous
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » La maison de poupée
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » L’auberge du gué
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Sainte Zélie de la palud
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Butcher’s crossing
La sélection de Jean-Paul Guéry » La nuit introuvable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le Cirque de la solitude
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Indésirable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le chemin des larmes
La sélection d’un livre de la Rédaction » Philomène et les siens
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Mille soleils
Le chiffre de la semaine
27
C'est le nombre de développement de la méthanisation à la ferme dans les Pays-de-la-Loire en 2017.