L'Union du Cantal 14 février 2018 à 17h00 | Par R. SAINT-ANDRE

L’Auberge de la Tour place Marcolès sous une bonne étoile

Les efforts du chef marcolésien viennent d’être récompensés: il rejoint le cercle très fermé des étoilés Michelin d’Auvergne, le second du Cantal, aux côtés de Serge Vieira.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Renaud Darmanin de l’Auberge de la Tour à Marcolès, dans sa blouse auréolée du macaron Michelin et brodée à son nom.
Renaud Darmanin de l’Auberge de la Tour à Marcolès, dans sa blouse auréolée du macaron Michelin et brodée à son nom. - © RSA

Qui sait comment naît une étoile ? Celle qui brille sur Marcolès puise ses origines dans une histoire familiale. Né dans le XIIIe arrondissement de Paris en 1984, le jeune Renaud Darmanin a grandi dans le Puy-de-Dôme, du côté de Saint-Éloy-les-Mines. Issu d’une famille nombreuse dont les parents étaient souvent en déplacements, il devait s’improviser cuisinier pour nourrir la fratrie. Loin   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

la phrase de la semaine

Ce rapport n’apprend rien de nouveau aux consommateurs (…) que ce qui est déjà connu

Le rapport concernant les pesticides sur les fruits et les légumes de l’association de défense de l’environnement Générations Futures a été dénoncé par certaines organisations de producteurs.

Le chiffre de la semaine
12,9 milliards d’euros
Les exportations françaises de vin et spiritueux ont poursuivi leur croissance en 2017, atteignant un chiffre d’affaires historique de 12,9 milliards d’euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui