L'Anjou Agricole 18 janvier 2018 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

L’expertise du Canada, le savoir-faire du Saumurois

Premier Tech Horticulture a dévoilé lors du Sival sa nouvelle gamme de supports de cultures biotisés. L’occasion de découvrir le cœur français de l’entreprise, situé à Vivy.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le maraîchage, et notamment la production de fraises, est le premier marché ciblé par Premier Tech Horticulture, mais l'horticulture et les espaces verts sont ciblés à horizon 2019.
Le maraîchage, et notamment la production de fraises, est le premier marché ciblé par Premier Tech Horticulture, mais l'horticulture et les espaces verts sont ciblés à horizon 2019. - © AA/Premier Tech

« Premier Tech, c’est une véritable entreprise internationale dont une des expertises est la formulation de supports de cultures sur-mesure, introduit Jacques Derouet, directeur commercial au sein de Premier Tech Horticulture. (...) Aujourd’hui, l’usine de production de Vivy est en passe de devenir le siège européen de Premier Tech groupe Horticulture et Agriculture. (...) Ce faisant, l’entreprise contribue à entretenir un cercle vertueux dans la région du Saumurois, dans un bassin historique en Maine-et-Loire sur les domaines de la floriculture et des pépinières. (...) Premier Tech a enrichi le cœur de métier de  l’ex-Faliénor par l’apport de la biotechnologie. « Depuis 1983, Premier Tech réinvente les substrats en y intégrant des ingrédients actifs. (...)

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du vendredi 19 janvier 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Dans ces conditions, qui sont celles d’un autre temps, nous ne saurons rester silencieux et cautionner ce passage en force.

dénonce l’Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis, qui représente 9 organisations de producteurs. L’AOP dénonce les méthodes de Lactalis et le prix du lait du mois d’avril.

Culture & Vous
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » La maison de poupée
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » L’auberge du gué
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Sainte Zélie de la palud
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Butcher’s crossing
La sélection de Jean-Paul Guéry » La nuit introuvable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le Cirque de la solitude
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Indésirable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le chemin des larmes
La sélection d’un livre de la Rédaction » Philomène et les siens
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Mille soleils
Le chiffre de la semaine
27
C'est le nombre de développement de la méthanisation à la ferme dans les Pays-de-la-Loire en 2017.