L'Agriculteur de l'Aisne 10 avril 2017 à 08h00 | Par Actuagri

La crise a modifié le paysage laitier mondial

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Nouvelle-Zélande est moins compétitive à l’export avec des producteurs très endettés. Les éleveurs français sont mieux armés pour négocier leurs contrats. «Une production laitière française en mouvement» est l’intitulé de la conférence Grand lait organisée mardi 4 avril par l’institut de l’élevage (Idele). Pendant les deux années et demie de crise, les éleveurs français ont obtenu davantage de moyens pour s’organiser commercialement. Et ils n’ont plus à redouter, comme par le   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur de l'Aisne

la phrase de la semaine

Phénomène inédit cet été, les éleveurs français ont été largement déconnectés du marché européen.

expliquent les FRSEA, JA de Bretagne et des Pays-de-la-Loire dans un communique de presse du 12 décembre

Culture & Vous
La sélection d’un livre de la Rédaction » Tracteurs légendaires
La sélection de Jean-Paul Guéry » Bettý
La sélection de Jean-Paul Guéry » Questions de caractère
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le couple d’à côté
La sélection de Jean-Paul Guéry » On la trouvait plutôt jolie
Le chiffre de la semaine
- 8,2 Md
d’euros de solde. En 2016, la France a contribué à hauteur de 19,4 milliards d’euros au budget de l’UE qui lui a versé 11,2 Mrd €, soit, pour elle, un solde négatif de 8,2 Mrd€.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui