L'Agriculteur de l'Aisne 10 avril 2017 à 08h00 | Par Actuagri

La crise a modifié le paysage laitier mondial

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Nouvelle-Zélande est moins compétitive à l’export avec des producteurs très endettés. Les éleveurs français sont mieux armés pour négocier leurs contrats. «Une production laitière française en mouvement» est l’intitulé de la conférence Grand lait organisée mardi 4 avril par l’institut de l’élevage (Idele). Pendant les deux années et demie de crise, les éleveurs français ont obtenu davantage de moyens pour s’organiser commercialement. Et ils n’ont plus à redouter, comme par le   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur de l'Aisne

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Les vendanges seront excessivement précoces dans tous les bassins de production, on aura à peu près partout 15 jours d’avance, même en Champagne.

a déclaré Jérôme Despey, président du conseil spécialisé Vins de FranceAgriMer et secrétaire général de la FNSEA.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Dis-moi que tu mens
» Les couleurs de la vie
» Tous les démons sont ici
La sélection de Jean-Paul Guéry » Frontier hôtel
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les jumelles d’Arrowood
Le chiffre de la semaine
433 000 000 M €
VINS ET SPIRITUEUXEn juin dernier, les échanges extérieurs du secteur agro-alimentaire atteignaient 433 M €, soit un recul de 45 M € sur juin 2016. Les exportations qui ont progressé de 137 M € par rapport à juin 2016, ne compensent cependant pas l’augmentation des importations, + 182 M € ; le solde s’avère encore déficitaire de - 72 M €.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui