La Vie Charentaise 09 novembre 2017 à 08h00 | Par A.M.

La passion de l’élevage en pays du cognac

Luc Tugiras a repris un élevage en fermage à Sainte-Sévère en 2012, en hors cadre familial. S’il concilie pour le moment son activité agricole avec un emploi à plein temps dans une usine, il espère pouvoir s’installer définitivement dans les prochaines années.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une fois installé, Luc Tugiras a imposé sa "patte" dans l'exploitation : il a fait le choix de miser sur la génétique.
Une fois installé, Luc Tugiras a imposé sa "patte" dans l'exploitation : il a fait le choix de miser sur la génétique. - © Alexandre Merlingeas

Les journées de Luc Tugiras pourraient ressembler aux 12 travaux d’Hercule. De 5 heures à 13 heures, il officie en tant que conducteur de ligne à l’usine Placoplatre de Cherves-Richemont, emploi qu’il occupe à plein temps depuis 14 ans. Et comme si cela ne suffisait pas, depuis 2012, une fois sa journée à l’usine finie, il rallie l’exploitation de Sainte-Sévère pour s’occuper de son cheptel de 120 bovins limousins avec 85 ha de prairies.

Il est certain que pour s’imposer ces cadences   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

la phrase de la semaine

Le nombre d’installations aidées a augmenté en 2017.

indique Jérémy Decerle, président de JA, lors d’une conférence de presse de rentrée le 16 janvier. 10 000 installations de jeunes agriculteurs (moins de 40 ans) ont été recensées l’année derni

Le chiffre de la semaine
1 760
Le nombre d’entreprises du paysage des Pays-de-la-Loire progresse depuis 2 ans. Passant de 1 740 en 2014 à 1 760 en 2017. Chiffres présentés, jeudi 11 janvier, en amont de l’'AG de l’Unep Pays-de-la-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui