L'Anjou Agricole 26 janvier 2018 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Le Gnis veut "satisfaire la demande de semences bio à 95 % d'ici 2025 "

Le plan de filière semence et plan a été remis au gouvernement par le Gnis, dans la cadre des Etats généraux de l'alimentation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rosine Depoix, chargée de mission médias et Vincent Poupard, délégué régional Ouest du Gnis.
Rosine Depoix, chargée de mission médias et Vincent Poupard, délégué régional Ouest du Gnis. - © AA

" D'ici 5 ans, l'objectif est que 95 % de la demande de semences pour l'agriculture biologique puisse être satisfaite par des semences bio produites en France. Cela passe par un développement de la production de semences bio en France", a expliqué vendredi 26 janvier Vincent Poupard, délégué régional Ouest, lors d'une conférence de presse à Beaucouzé (49).   Aujourd'hui, face à l'accroissement de la demande de produits bio, un certain nombre d'agriculteurs importent des semences bio, d'autres utilisent des semences non traitées qui font l'objet de dérogations.

Le plan de filière semences et plants comporte 30 engagements, regroupés autour de trois axes : mieux répondre aux attentes des citoyens, consommateurs et clients ; innover pour accompagner les filières en transition agro-écologique ; protéger, enrichir et diffuser la biodiversité...

Pour en savoir plus, lire l'Anjou agricole du 2 février 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Dans ces conditions, qui sont celles d’un autre temps, nous ne saurons rester silencieux et cautionner ce passage en force.

dénonce l’Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis, qui représente 9 organisations de producteurs. L’AOP dénonce les méthodes de Lactalis et le prix du lait du mois d’avril.

Culture & Vous
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » La maison de poupée
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » L’auberge du gué
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Sainte Zélie de la palud
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Butcher’s crossing
La sélection de Jean-Paul Guéry » La nuit introuvable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le Cirque de la solitude
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Indésirable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le chemin des larmes
La sélection d’un livre de la Rédaction » Philomène et les siens
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Mille soleils
Le chiffre de la semaine
27
C'est le nombre de développement de la méthanisation à la ferme dans les Pays-de-la-Loire en 2017.