Agri79 Informations 16 mars 2017 à 08h00 | Par Christelle Picaud

Le périmètre des zones de surveillance n’est pas remis en cause

La présence d’anticorps chez certains animaux a conduit à l’abattage de 5 200 canards à Prahecq. La pression reste forte mais aucun nouveau cas (*) n’a été diagnostiqué depuis le 23 février. Le processus visant la levée des zones se poursuit.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’abattage du cheptel à Prahecq ne renforce pas les mesures administratives applicables en Deux-Sèvres
L’abattage du cheptel à Prahecq ne renforce pas les mesures administratives applicables en Deux-Sèvres - © C.P.

Pour lever le dispositif administratif que sont les zones de surveillances en Deux-Sèvres, la DDCSPP procède à des analyses sur le terrain. « Tous les élevages de palmipèdes sont enquêtés dans les secteurs concernés (voir Agri 79 du 3 mars). Un pourcentage d’ateliers de volailles également. Seule l’absence du virus conduira la DGAL à assouplir les règles », explique Claire Villedary, chef de pôle à la DDCSPP.
Ces dernières semaines, les vétérinaires sanitaires effectuent les sérologies   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri79 Informations

la phrase de la semaine

En fédérant les énergies et en mutualisant les compétences, nous avons la capacité de créer davantage de valeur pour nos filières et de faire de nos territoires, des territoires d’avenir et porteurs d’une vision positive pour l’agriculture.

indique Hubert Garaud, président de Terrena. Les conseils d’administration de Terrena, de Terrena Poitou et de la Cam annoncent l’engagement d’un processus de fusion des 3 coopératives au sein d’une seule entité, Terrena.

Le chiffre de la semaine
500 €
Les 100 kg.Le prix du beurre a atteint 500 €/100 kg à la mi-juin 2017, selon l'observatoire européen du lait, soit une hausse de 81 % sur un an.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui