Agri79 Informations 16 mars 2017 à 08h00 | Par Christelle Picaud

Le périmètre des zones de surveillance n’est pas remis en cause

La présence d’anticorps chez certains animaux a conduit à l’abattage de 5 200 canards à Prahecq. La pression reste forte mais aucun nouveau cas (*) n’a été diagnostiqué depuis le 23 février. Le processus visant la levée des zones se poursuit.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’abattage du cheptel à Prahecq ne renforce pas les mesures administratives applicables en Deux-Sèvres
L’abattage du cheptel à Prahecq ne renforce pas les mesures administratives applicables en Deux-Sèvres - © C.P.

Pour lever le dispositif administratif que sont les zones de surveillances en Deux-Sèvres, la DDCSPP procède à des analyses sur le terrain. « Tous les élevages de palmipèdes sont enquêtés dans les secteurs concernés (voir Agri 79 du 3 mars). Un pourcentage d’ateliers de volailles également. Seule l’absence du virus conduira la DGAL à assouplir les règles », explique Claire Villedary, chef de pôle à la DDCSPP.
Ces dernières semaines, les vétérinaires sanitaires effectuent les sérologies   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri79 Informations

la phrase de la semaine

On est dans Le Parrain ou dans une commission ?

a lancé le député Insoumis François Ruffin, mi-septembre, lors d’une audition de Bigard en commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale

Le chiffre de la semaine
- 24,6
cents pour le prix du porc depuis début août. Depuis 18 séances de vente, le cours du porc sur le marché du porc breton ne cesse de reculer, totalisant 24,6 cents de baisse depuis le 7 août dernier.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui