L'Anjou Agricole 20 avril 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le photovoltaïque, un levier de financement de bâtiment

“Anjou Soleil Mutuel”, c’est une initiative ligérienne qui, sous la forme d’une SAS, accompagne les agriculteurs dans leurs projets de création de bâtiments d’élevage couplés avec une installation photovoltaïque. Zoom à travers les réflexions de Nicolas Gaultier, installé depuis le 1er janvier 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Nicolas Gaultier, devant la future salle de traite.
Nicolas Gaultier, devant la future salle de traite. - © AA

« Le photovoltaique apporte une solution pour l’aide au financement de bâtiments, mais c’est avant tout un investissement supplementaire de 100 000 € » explique Nicolas Gaultier, installe depuis le 1er janvier 2017 aLa Jumelliere. Ayant repris une exploitation historiquement en viande bovine, il reoriente les 70 hectares de foncier en production laitiere biologique. En plus de la construction de la salle de traite, il faut donc envisager l’achat d’un cheptel de environ 60 a70 vaches laitieres. Financer une installation est un cout important, et Nicolas Gaultier avait un peu laisse de cote le photovoltaique comme source de financement avant de mener une reflexion sur la creation de la SAS “Anjou Soleil Mutuel”.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du 21 avril 2017 en cliquant sur le lien.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Les vendanges seront excessivement précoces dans tous les bassins de production, on aura à peu près partout 15 jours d’avance, même en Champagne.

a déclaré Jérôme Despey, président du conseil spécialisé Vins de FranceAgriMer et secrétaire général de la FNSEA.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Dis-moi que tu mens
» Les couleurs de la vie
» Tous les démons sont ici
La sélection de Jean-Paul Guéry » Frontier hôtel
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les jumelles d’Arrowood
Le chiffre de la semaine
433 000 000 M €
VINS ET SPIRITUEUXEn juin dernier, les échanges extérieurs du secteur agro-alimentaire atteignaient 433 M €, soit un recul de 45 M € sur juin 2016. Les exportations qui ont progressé de 137 M € par rapport à juin 2016, ne compensent cependant pas l’augmentation des importations, + 182 M € ; le solde s’avère encore déficitaire de - 72 M €.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui