L'Anjou Agricole 19 juin 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Législatives : large victoire LREM, des défaites notables

La majorité présidentielle arrive largement en tête aux élections législatives, avec 350 sièges sur 577 (308 pour la République en marche et 42 pour le Modem).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Selon le Ministère de l'intérieur, Les Républicains-UDI obtiennent 122 sièges ; le Parti socialiste-PRG-divers gauche 44 sièges ; la France insoumise 17 sièges ; le Front national 8 sièges...

L’un des ténors du parti La République en marche a pourtant raté la dernière marche : il s’agit d’Olivier Allain, dans les Côtes-d’Armor, éliminé par le député sortant Marc le Fur (LR) qui remporte la 3e circonscription. Dans la 5e circonscription du Puy-de-Dôme, le président de la Chambre d’agriculture, Sébastien Gardette (LREM), lui non plus, n’a pas réussi à s’imposer face à André Chassaigne, élu à 63,5%. En revanche, dans la 1e circonscription de l’Eure, Bruno Le Maire (LREM) bat la candidate FN Fabienne Delacour, avec un score de 64,5%.

Dans les Pays-de-la-Loire, LREM remporte 24 circonscriptions sur 30. Stéphane Le Foll (PS) sauve notamment sa tête en Sarthe. Dans la Mayenne, Guillaume Garot (PS) est réélu avec 61,2% des voix contre la candidate LREM Béatrice Mottier.

Par ailleurs, plusieurs agriculteurs investis LREM vont entrer à l’Assemblée nationale. C’est le cas de Jean-Baptiste Moreau, dans la Creuse, président de la coopérative agricole Celmar ; Sandrine Le Feur dans le Finistère ; la conseillère régionale Nicole Le Peih dans le Morbihan ; Jean-Philippe Ardoin en Charente-Maritime ; Nicolas Turquois dans la Vienne ou encore Yolaine de Courson en Côte d’Or.

 

Plus d'informations dans le journal Réussir l'Anjou agricole du vendredi 23 juin 2017 (s'abonner).

Dans le Maine-et-Loire

Seul à avoir résisté à la vague des candidats En marche ! qui gagnent six places sur les sept possibles en Maine-et-Loire, Jean-Charles Taugourdeau (LR) conserve son siège de député, avec 51,88 % des voix.

Pour le reste, à la faveur d’une abstention historique (56,32 %), Denis Masséglia (68,37 %) à Cholet va succéder à Gilles Bourdouleix. Même succès pour Matthieu Orphelin (Angers Nord), Stella Dupont (Angers Sud), Nicole Dubré-Chirat (Angers-Mauges), Laëtitia Saint-Paul (Saumur-Sud) et Philippe Bolo (Angers-Segré).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

On est dans Le Parrain ou dans une commission ?

a lancé le député Insoumis François Ruffin, mi-septembre, lors d’une audition de Bigard en commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les Portes du bonheur
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le Parrain et le Rabbin
La sélection de Jean-Paul Guéry » Almanach des Terres de France
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Le bonheur en Cévennes
La sélection de Jean-Paul Guéry » L’Humanité : apothéose ou apocalypse ?
Le chiffre de la semaine
- 14,4 %
pour les vendanges européennes 2017.Toute l’UE est concernée par la baisse des volumes vendangés cette année, ce qui conduit à un recul de 14,4 % de la production de vin pour se situer à 145 Mhl selon la Commission européenne. Il s’agit de la plus faible vendange depuis 1945.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui