L'Anjou Agricole 04 janvier 2018 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les bioagresseurs et le changement climatique

Le changement climatique nécessite à la fois une adaptation sur le long terme et une réactivité pour absorber les variations interannuelles importantes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec le changement climatique, on observe une apparition de plus en plus régulière d’une deuxième génération de pyrales du maïs.
Avec le changement climatique, on observe une apparition de plus en plus régulière d’une deuxième génération de pyrales du maïs. - © AA

En un siècle (1901-2001), les températures ont augmenté de 1° C en moyenne sur l’ensemble de la France. Une évolution peu perceptible par l’humain, mais qui n’est pas sans conséquences sur l’agriculture. « L’évolution de la température moyenne annuelle doit être regardée sur une longue durée », souligne Emeline Tignon, de la Chambre d’agriculture Pays-de-la-Loire, qui est intervenue lors d’un colloque sur la surveillance biologique du territoire, en décembre à Angers. En Pays-de-la-Loire, le programme Oracle* régional (complété aujourd’hui par Agri accept et ClimA XXI), se base sur l’observation du climat des années 1970 jusqu’à nos jours. L’objectif : rendre concrètes les connaissances et proposer des stratégies d’adaptation, notamment en augmentant la résilience des systèmes.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du vendredi 5 janvier 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Dans ces conditions, qui sont celles d’un autre temps, nous ne saurons rester silencieux et cautionner ce passage en force.

dénonce l’Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis, qui représente 9 organisations de producteurs. L’AOP dénonce les méthodes de Lactalis et le prix du lait du mois d’avril.

Culture & Vous
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » La maison de poupée
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » L’auberge du gué
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Sainte Zélie de la palud
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Butcher’s crossing
La sélection de Jean-Paul Guéry » La nuit introuvable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le Cirque de la solitude
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Indésirable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le chemin des larmes
La sélection d’un livre de la Rédaction » Philomène et les siens
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Mille soleils
Le chiffre de la semaine
27
C'est le nombre de développement de la méthanisation à la ferme dans les Pays-de-la-Loire en 2017.