L'Agriculteur Normand 05 janvier 2018 à 08h00 | Par J. Pertriaux

Les cumistes partagent l’actualité lors des rendez-vous de secteur

La fédération des Cuma de Basse-Normandie a organisé trois réunions de secteur, dans l’Orne. Objectif : réunir les cumistes et échanger sur les actualités. Vendredi 15 décembre, le rendez-vous était dans le secteur de la plaine Pays d’Auge.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Xavier Linck, président de la fédération des Cuma de l’Orne (à gauche), et Nelly Tirouflet, coordinatrice du département (à droite), lors de la troisième et dernière réunion de secteur. Ils sont revenus sur le dispositif Banc d’essai moteur, qui permet d’établir, pour 185 €, dont 50 % sont pris en charge par le Département, un diagnostic et un rapport « neutres » des tracteurs. Afin, par exemple, de réaliser des économies de carburant. DR
Xavier Linck, président de la fédération des Cuma de l’Orne (à gauche), et Nelly Tirouflet, coordinatrice du département (à droite), lors de la troisième et dernière réunion de secteur. Ils sont revenus sur le dispositif Banc d’essai moteur, qui permet d’établir, pour 185 €, dont 50 % sont pris en charge par le Département, un diagnostic et un rapport « neutres » des tracteurs. Afin, par exemple, de réaliser des économies de carburant. DR - © JP

« Pouvez-vous vous classer du plus ancien au plus jeune président, selon la date d’élection ? » Nelly Tirouflet, coordinatrice du comité de l’Orne, et Xavier Linck, président départemental, ont entamé la dernière réunion de secteur des Cuma par une présentation interactive. Une quinzaine de personnes se sont prêtées au jeu, vendredi 15 décembre, dans la salle de la mairie de Macé. « Ça ne se bouscule pas pour nous remplacer », regrette un président. « Recruter des jeunes, c’est compliqué »,   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Normand

la phrase de la semaine

Comment peut-on trouver des épaules de porc français à 1,28 €/kg chez Leclerc ou à 1,49 €/kg chez Intermarché, quand les éleveurs sont à peine payés à ce prix-là en sortie d’élevage ?

se demande la Fédération nationale porcine (FNP) qui estime qu’« avec de tels comportements, difficile de croire que le coût de production des éleveurs sera un jour pris en compte ».

Le chiffre de la semaine
23 000
Pour la 32e édition du Sival, 23 000 visiteurs sont attendus au Parc des expositions d'Angers où 640 exposants seront présents.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui