L'Union du Cantal 06 septembre 2017 à 08h00 | Par P.Olivieri

Les prix agricoles et les États généraux au menu de la rentrée syndicale

Si les éleveurs cantaliens ont pu bénéficier d’une vraie accalmie sur le front des aléas climatiques et des rats taupiers, le sujet des prix et du revenu demeure une urgence de la FDSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Cela fait longtemps que le département n’a pas connu de conditions climatiques si favorables pour l’élevage. La situation fourragère semble exceptionnelle tant sur les récoltes d’herbe que celles de maïs à venir. Faut-il nuancer ce constat ?

Joël Piganiol, président de la FDSEA du Cantal :

“En effet, la situation fourragère est excellente sur une grande partie du département, en particulier sur le versant Ouest. Sur le reste du territoire, malgré les récoltes réalisées au   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

la phrase de la semaine

Nous n’avons pas attendu l’agroécologie de Stéphane Le Foll pour travailler à la réduction de l’usage de pesticides. Mais pour atteindre le zéro résidu les producteurs n’ont ni besoin de dogmatisme ni d’arbitraire. Nous avons besoin de temps et de moyens

a déclaré Jacques Rouchaussé, président des producteurs de Légumes de France, en clôture du 61ème congrès de l’organisation le 17 novembre à Marseille.

Le chiffre de la semaine
179,5 Mt
en 2017-2018 pour le sucre.Selon l’organisation internationale du sucre (ISO), la production devrait atteindre 179,5 Mt en 2017-2018, contre 168,4 Mt en 2016-2017, (+ 6,6 %), tandis que la demande devrait augmenter de 1,7 % à 174,4 Mt.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui