L'Action Agricole Picarde 13 décembre 2017 à 08h00 | Par Florence Guilhem

Médecines douces en élevage : ça marche vraiment ?

Les 12 et 13 décembre derniers, les éleveurs du Groupement d’intérêt économique et environnemental du Haut-Pays ont témoigné sur leurs pratiques de médecines alternatives sur leur troupeau. L’occasion de faire le point sur ces pratiques et leurs résultats.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’homéopathie en élevage peut s’utiliser pour quasiment toutes les pathologies : mammites, coups, contusions, entorses, suites de vêlages difficiles comme les non délivrances, diarrhées, problèmes de croissance, panaris interdigités, etc.
L’homéopathie en élevage peut s’utiliser pour quasiment toutes les pathologies : mammites, coups, contusions, entorses, suites de vêlages difficiles comme les non délivrances, diarrhées, problèmes de croissance, panaris interdigités, etc. - © © D. R.


Même si les médecines alternatives sur les troupeaux ont été utilisées de tout temps, elles retrouvent, depuis une bonne dizaine d’années, un regain d’intérêt, et ce, quasiment pour toutes les pathologies. Plusieurs raisons à cela : la volonté de réduire l’usage des antibiotiques, celle de soigner autrement et de favoriser le bien-être animal et humain, les enjeux environnementaux, la baisse des coûts vétérinaires, le   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Action Agricole Picarde

la phrase de la semaine

Comment peut-on trouver des épaules de porc français à 1,28 €/kg chez Leclerc ou à 1,49 €/kg chez Intermarché, quand les éleveurs sont à peine payés à ce prix-là en sortie d’élevage ?

se demande la Fédération nationale porcine (FNP) qui estime qu’« avec de tels comportements, difficile de croire que le coût de production des éleveurs sera un jour pris en compte ».

Le chiffre de la semaine
23 000
Pour la 32e édition du Sival, 23 000 visiteurs sont attendus au Parc des expositions d'Angers où 640 exposants seront présents.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui