L'Anjou Agricole 02 mars 2017 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Terrena s'associe à Fleury Michon pour lancer un poulet sans antibiotique

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Le groupe Terrena annonce dans un communiqué le 1er mars un partenariat avec Fleury Michon pour lancer une filière J'aime le poulet, qui se distingue principalement par des animaux élevés sans antibiotique. 10 éleveurs fourniront 450 000 poulets en 2017, annoncent les deux entreprises, pour lancer « la première gamme de charcuterie issu de poulets élevés sans antibiotique ».

Les premiers blancs de poulets devraient arriver en magasin en avril. Il s'agit d'une prolongation de la démarche Nouvelle agriculture, dont Terrena a récemment annoncé l'émancipation de son partenariat avec Super U. La marque Nouvelle agriculture veut se lancer dans l'ensemble de la grande distribution et dans la RHD, notamment au travers de partenariats comme avec Fleury Michon.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous, propriétaires, tenons au dynamismeet à la compétitivité de l’agriculture française.

a déclaré Josiane Béliard, présidente de la SNPR, lors du Congrès de la section nationale des propriétaires ruraux (SNPR) qui se tenait les 8 et 9 mars à Besançon (25)

Culture & Vous
La selection de Jean-Paul Guéry » Les petits vieux d’Helsinki font le mur
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les femmes de Brewster Place
La sélection de Jean-Paul Guéry » Ultimatum
La sélection de Jean-Paul Guéry » La maraude
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les Harmoniques
» Petits papiers au gré du vent
La sélection de Jean-Paul Guéry » L’affaire de la belle évaporée
Le chiffre de la semaine
+ 4,5 %
de défaillances dans les entreprises agricoles. Alors que le nombre d'entreprises françaises en situation de défaillance (procédure de sauvegarde, liquidation ou redressement judiciaire) a reculé de 8 % en 2016, un secteur se distingue par la hausse des défaillances : l'agriculture (+ 4,5 %), a indiqué la Banque de France le 10 mars.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui