L'Union du Cantal 03 janvier 2018 à 08h00 | Par Renaud Saint-André

Tout le monde peut aider au lancement de la filière de transformation du broutard

Avant de créer une filière locale, des tests ont été conduits par de jeunes agriculteurs qui lancent un financement participatif pour rembourser les avances de trésorerie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Transformer... l’essai ! Le groupe viande des Jeunes agriculteurs du Cantal entend bien donner une suite aux tests réalisés en septembre. Abattre et transformer du broutard en viande fraîche, mais aussi charcuterie et plats cuisinés. Les retours enregistrés sont excellents. De quoi encourager la dizaine de jeunes éleveurs qui ambitionne de lancer d’ici peu une gamme de produits sous l’appellation “Jeunes bovins des volcans”. De bonne augure pour rapprocher le citoyen du monde agricole, dans   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

la phrase de la semaine

Comment peut-on trouver des épaules de porc français à 1,28 €/kg chez Leclerc ou à 1,49 €/kg chez Intermarché, quand les éleveurs sont à peine payés à ce prix-là en sortie d’élevage ?

se demande la Fédération nationale porcine (FNP) qui estime qu’« avec de tels comportements, difficile de croire que le coût de production des éleveurs sera un jour pris en compte ».

Le chiffre de la semaine
23 000
Pour la 32e édition du Sival, 23 000 visiteurs sont attendus au Parc des expositions d'Angers où 640 exposants seront présents.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui