Terra 12 octobre 2017 à 08h00 | Par Paul Jégat

"#œufs : préserver nos capacités à répondre à tous les marchés"

Si la filière œuf française connait un retournement de tendance favorable, Kevin Thomazo relève qu'elle le doit aussi à une traçabilité qui a permis à la filière de démontrer qu'elle était irréprochable dans la crise du Fipronil. Pour le responsable œuf à #JA #Bretagne, producteur d'œufs plein air à Questembert (56), cette irréprochabilité doit être valorisée par un étiquetage d'origine clair. Mais cette crise, après celle provoquée par les nouvelles exigences de la grande distribution visant à écarter l'œuf standard des rayons, illustre aussi les ballotements auxquels les productions d'élevage sont soumises. Oui pour répondre aux attentes des consommateurs dit-il, mais à condition d'accompagner le producteur et de le protéger des aléas du marché.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Kevin Thomazo, secrétaire général JA du Morbihan, responsable régional œuf.
Kevin Thomazo, secrétaire général JA du Morbihan, responsable régional œuf. - © Terra

Où en est aujourd'hui la production fançaise d'œufs ?

Kevin Thomazo. La France produit aujourd'hui environ quinze milliards d'œufs par an. Côté consommation, 53 % des achats des ménages se font en œuf standard, en recul de 7,5 % sur un an. Le plein air représente aujourd'hui 25 % des achats des ménages, en hausse de 6,7 % sur un an. 8 % des achats des ménages se font en label rouge, soit une hausse de 13,5 % sur un an. Enfin 12 % des achats des   [...]

 

» Lire la suite sur le site Terra

la phrase de la semaine

Hulot avance sans les agriculteurs

constate Jean-Marc Lézé, président de la FDSEA. En déplacement à Angers jeudi, le ministre de l’Écologe a refusé de rencontrer la FDSEA

Culture & Vous
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Famille parfaite
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » La maison de poupée
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » L’auberge du gué
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Sainte Zélie de la palud
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Butcher’s crossing
Le chiffre de la semaine
- 2,6 %
Selon l’Institut de l’élevage (Idele), le cheptel français de brebis et agnelles saillies s’est réduit de 2,6 % en 2017, par rapport à 2016, pour atteindre 5,25 millions.