L'Anjou Agricole 12 mai 2017 à 18h00 | Par L'Anjou Agricole

« Urgence : un plan pour l’élevage laitier français »

Face aux « 850 jours » de crise vécue par les éleveur laitiers, Thierry Roquefeuil, président de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), demande dans une tribune, le 11 mai, « un plan pour l’élevage laitier français » au nouveau président de la République.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thierry Roquefeuil, président de la FNPL.
Thierry Roquefeuil, président de la FNPL. - © Actuagri

« Ce plan doit s’inscrire à l’agenda agricole du nouveau gouvernement en cohérence avec les chantiers déjà programmés et ainsi conforter l’ambition affichée d’Emmanuel Macron d’être le candidat du prix payé aux agriculteurs ». Il insiste vivement sur l’impossibilité d’attendre pour les producteurs les « 100 jours d’état de grâce » dont bénéficie selon lui un nouveau gouvernement dans l’opinion publique. Il décrit cette crise « comme un séisme » dont les « ondes de choc ont de terribles conséquences » sur l’économie française.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les pratiques illicites ne sont toujours pas sanctionnées

a rappelé Richard Panquiault, directeur général de l’Institut de liaisons et d’études des industries de consommation.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Chute
La sélection de Jean-Paul Guéry » Personne n’a oublié
La sélection de Jean-Paul Guéry » La ferme du bout du monde
» Rural noir
La sélection de Jean-Paul Guéry » The whites
Le chiffre de la semaine
+ 3 %
pour les surfaces mondiales OGM. Les surfaces mondiales cultivées avec des variétés transgéniques ont progressé en 2016 de 3 % après un recul de 1 % l'année précédente. Les États-Unis, le Brésil, l'Argentine, le Canada et l'Inde pèsent à eux seuls 91 % de la superficie totale des cultures biotechnologiques dans le monde.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui