L'Anjou Agricole 28 mai 2014 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Innov’action - La communication valorise l’innovation

Le mois de l’innovation en agriculture débute. L’occasion de montrer que l’agriculture est moderne, prospective et de s’échanger les bonnes idées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Méthanisation, bois déchiqueté, groupes de progrès… les sujets ne manqueront pas lors de la visite de l’élevage Marolleau. De quoi satisfaire la curiosité des participants et illustrer la richesse de l’innovation en agriculture. (© AA) Christelle et Olivier Marolleau © AA Le coup d'envoi d'Innov'action, pour sa deuxième édition, a été lancé dans le  Vihiersois, ce mardi. Objectif : communiquer, échanger et partager les savoirs. © AA

Oui, l’esprit d’innovation est là. Le message central qui anime l’opération Innov’action a plusieurs portées. Les représentants du réseau Chambres d’agriculture en ont détaillé les déclinaisons le 23 mai, sur l’exploitation de Christelle et Olivier Marolleau (Vihiers), lors de sa présentation officielle. En plus de conforter les relations entre la production et la recherche, ou de rappeler l’importance des dynamiques collectives, ce mois de l’innovation est, bien entendu, un moyen de la diffuser. Car comme le rappelle Christiane Lambert, pour la Chambre régionale d’agriculture, “l’important dans l’innovation, c’est le transfert, qu’elle ne reste pas dans nos bureaux.”

Les agriculteurs parlent aux agriculteurs

En France, ce sont 200 entreprises agricoles qui se proposeront à la visite sur le mois de la manifestation pour mettre en avant les pratiques ou les équipements innovants qui s’y développent. “Le label Innov’action rappelle que l’innovation est au départ le fait des agriculteurs. Les Chambres d’agriculture leur apportant un accompagnement pour la recherche ou l’expertise par exemple”, justifie Claude Cochonneau représentant l’APCA (Assemblée permanente des Chambres d’agriculture) en qualité de vice-président. Christiane Lambert abonde : “Quelle que soit la filière, les agriculteurs sont des Géo Trouvetou qui mettent en œuvre des solutions. C’est satisfaisant de constater qu’ils s’ouvrent plus facilement à la communication pour montrer qu’ils ont cette capacité d’innovation.”
Initiée dans les Côtes d’Armor sur des problématiques environnementales, la démarche Innov’action s’est développée, autant géographiquement, puisque 12 régions participent, que sur le plan des enjeux et des thèmes auxquels elle s’intéresse : “Bâtiments, robotique ou connectique…, illustre Claude Cochonneau, “chaque exploitation présente un thème différent.”
Chez Christelle et Olivier Marolleau, le 17 juin, il sera surtout question d’énergie et de groupes de progrès, puisque les éleveurs s’intéressent notamment à des moyens de réduire leurs charges et analysent leurs pratiques et le fonctionnement de leur entreprise au sein d’un de ces groupes.

Des idées transposables

Autre groupe autre sujet, l’EARL de la Haute Jaminière présentera aussi le projet de méthanisation collective dont elle fait partie et son expérience de la valorisation des haies bocagères. Autre groupe autre sujet, l’EARL de la Haute Jaminière présentera aussi le projet de méthanisation collective dont elle fait partie et son expérience de la valorisation des haies bocagères. Avec 12 km de linéaires sur son parcellaire, Olivier Marolleau a fait intervenir une pelleteuse équipée d’un sécateur et un déchiqueteur, alors qu’il réalisait lui même l’entretien des haies avec un broyeur et une tronçonneuse auparavant. Il explique les avantages qu’il a constatés : “le travail est fait rapidement : 130 m3 de bois ont été déchiquetés avec 85 l. de fioul...”
Christelle Fradin, Chambre d’agriculture, précise : “85 ha, 75 vêlages. L’EARL de la Jaminière est très représentative de ce qui existe dans la région.” Car c’est bien un des éléments clef que les organisateurs mettent en avant : “Il n’y a rien d’exceptionnel.” Les innovations présentées par les agriculteurs qui ouvriront leurs portes, “sont réalistes et transposables.”

Ronan Lombard

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les nouvelles obligations concernant Certiphyto sont très peu connues parce qu’elles n’ont fait l’objet d’aucune communication

alerte la Fédération nationale entrepreneurs des territoires (FNEDT). « Depuis le 1er octobre, les conditions de délivrance et de renouvellement des CIPP ont changé », selon un communiqué.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Un hiver avec le diable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les mots que j’aime
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le pacte du silence
La sélection de Jean-Paul Guéry » L’Esprit Papillon
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les vacances de Mma Ramotswe
Le chiffre de la semaine
302,10
euros pour le lait. La banque néerlandaise Rabobank a indiqué dans son rapport mondial 2017 sur les matières premières alimentaires, publié le 23 novembre, que le secteur laitier devrait sortir de ses années de prix très faibles. Les prix du lait devraient être soutenus en 2017 parce que, d'une part, la Commission a retiré l'équivalent de 4 millions de tonnes de lait liquide dans le cadre de son programme d'intervention en 2016. D'autre part la demande de produits laitiers a augmenté dans le ...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui