L'Anjou Agricole 09 janvier 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le rôle de la forêt dans la lutte contre le changement climatique

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’ONF veut faire connaître l’importance de la biomasse forestière et agricole.
L’ONF veut faire connaître l’importance de la biomasse forestière et agricole. - © AA

La COP 21, conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui doit se tenir à Paris en décembre 2015 donne à l’ONF, l'Office national des forêts, comme à beaucoup d’autres organisations, une dynamique qui va jalonner ses actions dès le Salon de l’agriculture, où le stand de l’Office sera consacré à ce thème. Jean-Yves Caullet, le président de l'ONF a rappelé, lors des voeux à la presse le 8 janvier, le rôle de la forêt dans la lutte contre le changement climatique, en évoquant l’expérience de la gestion française et son succès qui a évité le phénomène de déforestation qui touche certains pays de façon préoccupante.

D’une façon plus générale, le président de l’ONF tient à faire connaître l’importance de la biomasse forestière et agricole. A la différence des usines nucléaires, que les citoyens contestent au niveau très local mais dont ils apprécient les avantages en tant que consommateurs quand ils en sont plus éloignés, la biomasse est répartie sur tout le territoire, ce qui sous-entend une production plus dense et beaucoup plus proche des gens qui pourront difficilement tenir un discours schizophrène comme « je veux du biogaz, mais je ne veux pas de biogaz en bas de chez moi ». A travers la transition énergétique, l’enjeu est donc que « le citoyen rencontre le consommateur », explique Jean-Yves Caullet, conscient qu’un important effort de pédagogie est à faire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous n’avons pas attendu l’agroécologie de Stéphane Le Foll pour travailler à la réduction de l’usage de pesticides. Mais pour atteindre le zéro résidu les producteurs n’ont ni besoin de dogmatisme ni d’arbitraire. Nous avons besoin de temps et de moyens

a déclaré Jacques Rouchaussé, président des producteurs de Légumes de France, en clôture du 61ème congrès de l’organisation le 17 novembre à Marseille.

Le chiffre de la semaine
179,5 Mt
en 2017-2018 pour le sucre.Selon l’organisation internationale du sucre (ISO), la production devrait atteindre 179,5 Mt en 2017-2018, contre 168,4 Mt en 2016-2017, (+ 6,6 %), tandis que la demande devrait augmenter de 1,7 % à 174,4 Mt.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui