L'Anjou Agricole 15 mars 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Pac : la certification maïs voit son cahier des charges modifié (AGPM)

L’AGPM a mis en ligne, le 14 mars sur son site internet, le cahier des charges modifié de la certification maïs, dispositif d’équivalence au verdissement de la Pac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De nouvelles graminées, polygonacées, brassicacées complètent la liste des espèces autorisées pour la couverture hivernale des sols.
De nouvelles graminées, polygonacées, brassicacées complètent la liste des espèces autorisées pour la couverture hivernale des sols. - © AA

 

« L’implantation de la couverture hivernale doit être réalisée au plus tard dans les 15 jours qui suivent la récolte du maïs, souligne l’AGPM dans un communiqué. Pour les surfaces portant des cultures autres que le maïs (culture d’hiver ou de printemps), le couvert doit avoir levé pour la période de contrôle, prévue à partir du 15 novembre. » Autre changement, les exigences sur le maintien des prairies permanentes sont liées à l’évolution du ratio régional de prairies permanentes par rapport à la SAU.

Les agriculteurs ont jusqu’au 22 avril pour envoyer leur dossier à l’organisme certificateur Ocacia/A-Ver. Cliquer ici pour accéder au cahier des charges de la certification maïs.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

JA veut rénover l'offre d'outils de gestion des risques en s'appuyant sur l'Europe et les filières

explique Baptiste Gatouillat, auteur du rapport d'orientation 2017 des JA qui s'intitule : Anticipons aujourd'hui pour gérer les risques demain.

Le chiffre de la semaine
2,4 millions
En 2015, l'UE comptait 2,4 millions d'exploitations cultivant 3,2 millions d'hectares de vignes, selon la dernière enquête Eurostat. La France arrive en deuxième position en matière de superficie, derrière l'Espagne. Sur les 3,2 Mha, 78 % (soit 2,5 Mha) étaient dédiés à la production de vins de qualité, aussi bien sous AOP (2,1 Mha) que sous IGP (0,4 Mha). En nombre d'exploitations viticoles, c'est la Roumanie qui arrive en tête (36 % du total de l'UE) devant l'Espagne (22 %) et l'Italie (12 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui