L'Anjou Agricole 11 décembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Assurances : le contrat socle «bouclé»

Le CNGRA valide les modalités de l’assurance prairies.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A l’issue du Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) qui s’est tenu le 9 décembre, les assureurs et professionnels ont conclu à un accord sur la nouvelle branche du contrat-socle : l’assurance des prairies.
A l’issue du Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) qui s’est tenu le 9 décembre, les assureurs et professionnels ont conclu à un accord sur la nouvelle branche du contrat-socle : l’assurance des prairies. - © AA

Le contrat de base qui ouvrira droit au maximum de la subvention issue de fonds européens (de 65% de la cotisation) sera basé sur une perte de 30% de la production fourragère et une franchise de 25%. Avec la conclusion de ce dernier accord, « on a bouclé le contrat socle » affirme-t-on au ministère de l'Agriculture. La France dispose, pour la période 2015-2020 d’une enveloppe européenne de 600M€ affectée au contrat-socle, avec «une clause de revoyure à mi-parcours possible» en cas de fort engouement de la part des agriculteurs, indique le ministère.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

En fédérant les énergies et en mutualisant les compétences, nous avons la capacité de créer davantage de valeur pour nos filières et de faire de nos territoires, des territoires d’avenir et porteurs d’une vision positive pour l’agriculture.

indique Hubert Garaud, président de Terrena. Les conseils d’administration de Terrena, de Terrena Poitou et de la Cam annoncent l’engagement d’un processus de fusion des 3 coopératives au sein d’une seule entité, Terrena.

Le chiffre de la semaine
500 €
Les 100 kg.Le prix du beurre a atteint 500 €/100 kg à la mi-juin 2017, selon l'observatoire européen du lait, soit une hausse de 81 % sur un an.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui