L'Anjou Agricole 12 janvier 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Compte pénibilité : Légumes de France appelle ses adhérents à ne pas déclarer

Confirmé par Jacques Rouchaussé lors du Sival, le conseil d’administration de Légumes de France a décidé, le 6 janvier, « de ne pas déclarer de facteurs de risques pour le moment » étant donné « le flou qui existe dans l’application de ce dispositif ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jacques Rouchaussé, président de Légumes de France.
Jacques Rouchaussé, président de Légumes de France. - © AA

Alors que les employeurs de main d’œuvre doivent, depuis le 1er janvier 2016, déclarer les salariés exposés aux 4 premiers risques recensés dans le « compte pénibilité », Légumes de France appelle ses adhérents à ne pas déclarer.

Légumes de France, « toujours opposé à l’application du compte pénibilité », joue la montre, s’appuyant sur les décrets du 30 décembre qui indiquent que les employeurs de main d’œuvre pourront rectifier leur déclaration sans pénalité jusqu’au 30 septembre 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La grande distribution usurpe l’identitédes artisans et trompe le consommateur

indique Jean-François Guihard, président de la Confédération française de la boucherie, charcuterie, traiteurs (CFBCT), dans une lettre adressée à Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances

Le chiffre de la semaine
+ 18 %
pour la production de pommes de terre en Europe du Nord-Ouest. Le NEPG (Groupe des producteurs de pommes de terre du nord-ouest européen) estime que la récolte de pommes de terre tournera autour de 28,9 millions de tonnes, soit 17,7 % de plus précisément que l’an passé et de 15,6 % plus élevée que la moyenne quinquennale.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui