L'Anjou Agricole 18 décembre 2008 à 10h59 | Par L'Anjou Agricole

Techniques - Sival 2009 : des perspectives et des solutions durables pour les entreprises

Le salon des productions végétales spécialisées se déroulera du 14 au 16 janvier, au Parc-expo d’Angers.

Abonnez-vous Imprimer
Du 14 au 16 janvier,  23 000 visiteurs sont attendus pour le salon des matériels et techniques viticoles, horticoles, arboricoles et légumiers.
Du 14 au 16 janvier, 23 000 visiteurs sont attendus pour le salon des matériels et techniques viticoles, horticoles, arboricoles et légumiers. - © AA

C’est dans un décor nouveau que s’ouvrira le Sival 2009. Le Parc expo d’Angers achève en ce moment même les travaux d’agrandissement de l’Amphitéa pour offrir aux visiteurs un vaste hall d’entrée. Les professionnels du végétal spécialisé seront les premiers à en profiter pour le Sival, qui inaugure la série des salons de l’année 2009. « Tout sera prêt dans les temps », assure Christian Groll, directeur d’Angers Expo Congrès. Du 14 au 16 janvier, 23 000 visiteurs sont attendus pour le salon des matériels et techniques viticoles, horticoles, arboricoles et légumiers. Cette année, l’association Novafel qui pilote les conférences et les visites guidées, et Végépolys, pôle de compétitivité, enclenchent trois années de débats et de réflexions sur le thème “Produire durable”. Une étude, dont le contenu sera dévoilé lors du salon, a été confiée à l’ingénieur Stéphane Bonetti (lire ci-dessous). « Le développement durable constitue une priorité pour Végépolys, rappelle son directeur, Gino Boismorin, et fait d’ailleurs partie des critères d’évaluation des pôles ». Pour répondre aux orientations à la fois françaises et européennes, « on se doit de proposer des pistes de solutions innovantes aux entreprises du secteur du végétal spécialisé, d’autant plus que certaines d’entre elles connaissent des difficultés économiques », souligne pour sa part Bruno Dupont, président du salon. Le jury des Sival d’or a travaillé aussi dans cette optique, en récompensant notamment une éclaircisseuse mécanique, également prix Végépolys.

L’actualité d’Écophyto 2018
Les exposants seront cette année 600, avec un taux de renouvellement toutefois supérieur aux années précédentes. « Nous avons très légèrement ressenti la crise », précise Christian Groll. Sival confirme sa place de leader en France et est reconnu en Europe ». Les conférences suivent toutes le fil rouge du thème “Produire durable”, avec en point d’orgue, la venue de Guy Paillotin, secrétaire perpétuel de l’Académie d’agriculture et président d’Écophyto 2018, qui viendra présenter les conclusions de ce groupe de travail. Une vingtaine de rendez-vous sont programmés, dont les grands entretiens : CTIFL fruits, le jeudi 15, consacré à la maîtrise de la qualité dans la filière, le colloque Euroviti, également le jeudi 15, qui traitera de l’adaptation des vins aux marchés et les entretiens cidricoles le vendredi 16, sur le thème “cidriculture et environnement, les marges de progrès possibles”. Pour les producteurs bio, un nouvel espace de conversion dans le Grand Palais, accueillera les visiteurs qui pourront venir écouter des témoignages d’agriculteurs biologiques. Autre nouveauté, sur l’espace commun Valcampus Végépolys, un pôle de diffusion d’offre de stages facilitera les contacts entre étudiants et monde professionnel.

S.H.

Site internet : www.sival-angers.com À venir, un dossier spécial dans l’Anjou agricole du 9 janvier.

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les nouvelles obligations concernant Certiphyto sont très peu connues parce qu’elles n’ont fait l’objet d’aucune communication

alerte la Fédération nationale entrepreneurs des territoires (FNEDT). « Depuis le 1er octobre, les conditions de délivrance et de renouvellement des CIPP ont changé », selon un communiqué.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Un hiver avec le diable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les mots que j’aime
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le pacte du silence
La sélection de Jean-Paul Guéry » L’Esprit Papillon
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les vacances de Mma Ramotswe
Le chiffre de la semaine
302,10
euros pour le lait. La banque néerlandaise Rabobank a indiqué dans son rapport mondial 2017 sur les matières premières alimentaires, publié le 23 novembre, que le secteur laitier devrait sortir de ses années de prix très faibles. Les prix du lait devraient être soutenus en 2017 parce que, d'une part, la Commission a retiré l'équivalent de 4 millions de tonnes de lait liquide dans le cadre de son programme d'intervention en 2016. D'autre part la demande de produits laitiers a augmenté dans le ...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui