L'Anjou Agricole 09 juillet 2015 à 10h00 | Par L'Anjou Agricole

Le pâturage des jachères autorisé : un impact limité

Dans un communiqué publié le 8 juillet, le ministre de l’Agriculture annonce que le pâturage des jachères est possible en raison de la sécheresse qui frappe de nombreuses régions françaises.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour pouvoir exploiter leurs jachères, es agriculteurs doivent modifier leur déclaration PAC et requalifier les jachères en prairies.
Pour pouvoir exploiter leurs jachères, es agriculteurs doivent modifier leur déclaration PAC et requalifier les jachères en prairies. - © Actuagri

 

Pour cela, les agriculteurs doivent modifier leur déclaration PAC pour requalifier en prairies des surfaces initialement déclarées en jachère. Ils sont invités à le faire au travers du formulaire « modification de la déclaration des parcelles », disponible sur Télépac et auprès des DDT(M). Cette modification doit être faite par l’agriculteur au moment de la valorisation des surfaces qu’il a déclarées en jachère, indique le ministère.


Pour la FNSEA, la portée de l’annonce est très limitée. Non seulement elle ajoute de la complexité et de la paperasserie inutile et incompréhensible, mais surtout l’utilisation des surfaces en gel n’est pas sans incidence sur leur prise en compte comme surface d’intérêt écologique. « Les règles européennes indiquent sans ambiguïté qu’une parcelle ne peut pas être considérée comme une jachère lorsqu’il y a une utilisation agricole de ces parcelles. Dès lors, les surfaces valorisées ne seront pas comptabilisées par l’administration pour vérifier le respect des critères de surface d’intérêt écologique », précise le communiqué du ministère.
Xavier Beulin, Président de la FNSEA.
Xavier Beulin, Président de la FNSEA. - © AA

Dans un courrier qu’il avait adressé au ministre de l’Agriculture, quelques jours plus tôt, Xavier Beulin ne s’y était pas trompé en demandant l’autorisation de récolter le couvert des jachères et d’y faire pâturer les animaux.


En attirant l’attention sur le fait que l’utilisation des jachères devait rester sans incidence sur leur prise en compte comme surface d’intérêt écologique. Aussi préconisait-il simplement d’obtenir l’autorisation de récolter le couvert des jachères et d’y faire pâturer les animaux, en dérogation des règles d’entretien minimal fixées par la PAC.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous ne manquerons pas de dénoncer leséventuelles entorses à la règle...

annonçait un communiqué des Jeunes agriculteurs (JA) le 19 septembre dernier, au sujet de l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » La nuit de Peter Pan
» Ce qui désirait arriver
La sélection de Jean-Paul Guéry » Notre famile
Spectacle » Pinocchio au Plessis-Macé
La sélection de Jean-Paul Guéry » Un tueur
Le chiffre de la semaine
+ 0,6
% pour le lait en août. Selon les données présentées le 6 septembre par la Commission européenne lors de la réunion de l'Observatoire européen du marché laitier, le cours du lait à la ferme est remonté de 0,6 % au mois d'août pour la première fois depuis huit mois, suivant ainsi la tendance des produits laitiers sur le marché mondial.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui