L'Anjou Agricole 28 octobre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Biodiversité : la législation européenne doit rester inchangée

9 États membres, dont l’Allemagne et la France, ont adressé le 26 octobre une lettre au commissaire européen à l’environnement lui demandant de ne pas réviser la réglementation de l’UE en matière de biodiversité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cet été, près d’un demi million de citoyens européens avaient répondu à la consultation publique de la Commission de Bruxelles pour demander le maintien en l’état de la législation européenne pour la protection de la nature.
Cet été, près d’un demi million de citoyens européens avaient répondu à la consultation publique de la Commission de Bruxelles pour demander le maintien en l’état de la législation européenne pour la protection de la nature. - © AA

Les Etats membres signataires du courrier insistent en particulier sur l’efficacité des zones Natura 2000 pour atteindre les objectifs européens en la matière. Bruxelles est en train de réaliser un bilan de santé des directives Oiseaux et Habitats. « Nous pensons que mettre davantage l'accent sur la mise en œuvre de ces directives serait un moyen plus efficace d'atteindre les objectifs de l'UE en matière de biodiversité plutôt que de changer le cadre juridique », écrivent les 9 ministres.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous ne manquerons pas de dénoncer leséventuelles entorses à la règle...

annonçait un communiqué des Jeunes agriculteurs (JA) le 19 septembre dernier, au sujet de l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » La tentation d’être heureux
La sélection de Jean-Paul Guéry » La nuit de Peter Pan
» Ce qui désirait arriver
La sélection de Jean-Paul Guéry » Notre famile
Spectacle » Pinocchio au Plessis-Macé
Le chiffre de la semaine
1,8
Mrd d'euros de déficit en fruits frais pour la France. Selon FranceAgriMer, durant les sept premiers mois de l'année 2016, le déficit commercial de la France en fruits frais atteint près d'1,8 milliard d'euros, ce qui correspond à un déficit supérieur de 11 % à celui de la même période en 2015 et de 43 % supérieur à celui de 2014.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui