L'Anjou Agricole 21 janvier 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Orama « en résistance » contre Ecophyto

Une semaine avant son congrès à Reims, Orama a menacé le 19 janvier de « rentrer en résistance » contre Ecophyto.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Pinta, président d'Orama.
Philippe Pinta, président d'Orama. - © Actuagri

« On rentrera en résistance », a mis en garde le président Philippe Pinta si le gouvernement n’accepte pas de « repartir d’une feuille blanche » concernant le plan de réduction des phytos. A l’approche du congrès commun de l’AGPB (producteurs de blé), l’AGPM (maïs) et la Fop (oléoprotéagineux) les 27 et 28 janvier à Reims, l’organisation a réclamé « des objectifs atteignables, sans nuire au revenu » des producteurs de grains. Le revenu 2015 des exploitations de grandes cultures descendrait à -4 000 euros (après cotisations MSA), selon ses estimations, après +4 000 euros en 2014, +7 000 euros en 2013. D’où une autre revendication : limiter le paiement redistributif sur les 52 premiers hectares à 5 % de l’enveloppe des paiements directs de la Pac et non 10 % comme prévu en 2016.

 

La Fop a par ailleurs demandé un « déplafonnement » au sein du plan protéines de l’aide couplée dont bénéficient les filières végétales. « Stéphane Le Foll a promis une fongibilité des enveloppes », a rappelé le président Gérard Tubéry, président de la Fop, indiquant que celle réservée aux éleveurs aurait été« peu utilisée ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

6,3 milliards d’euros d’apports de trésorerie remboursable ont été versés au 16 octobre

Selon le ministre de l’Agriculture, cette somme représente « environ 88 % du montant total de l’ATR » qui sera effectivement payé.

Le chiffre de la semaine
- 14,4 %
pour les vendanges européennes 2017.Toute l’UE est concernée par la baisse des volumes vendangés cette année, ce qui conduit à un recul de 14,4 % de la production de vin pour se situer à 145 Mhl selon la Commission européenne. Il s’agit de la plus faible vendange depuis 1945.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui