L'Anjou Agricole 10 mars 2016 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

MSA : demandez à bénéficier de la baisse des cotisations pour 2016

Alors que pour des raisons de calendrier, les échéanciers de paiement 2016 sont déjà arrivés dans les exploitations, ces derniers ne tiennent pas compte de la baisse des 7 points annoncés par Manuel Valls le 17 février. La FDSEA49 vous invite à en demander le bénéfice en renvoyant un courrier type à la MSA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
MSA de Beaucouzé
MSA de Beaucouzé - © AA

 

Courrier type à adresser à votre caisse de MSA

MSA 49
3, rue Charles Lacretelle
49070 Beaucouzé
Le 11 mars 2016


Madame, Monsieur, 

Le Premier Ministre, Manuel VALLS, a annoncé le 17 février dernier que tous les agriculteurs bénéficieraient dès cette année 2016 d’une baisse supplémentaire de 7 points de leurs cotisations sociales, baisse qui s’ajoute celle de 3 points déjà annoncée et appliquée en 2015. 

Par lettre du 25 février 2016 au Président de votre caisse centrale, le ministre de l’agriculture explique que cette baisse est immédiate et porte sur la cotisation maladie maternité.

Or, l’échéancier des cotisations sociales à payer pour l’année 2016 m’est déjà parvenu, sans tenir compte de cette baisse.

Je sollicite donc de la caisse de MSA l’application immédiate de ces mesures en m’accordant un report, jusqu’à l’appel définitif de mes cotisations 2016, de paiement de la somme correspondant à la baisse de ces 7 points de cotisation maladie maternité dont je bénéficie, ce report ne faisant l’objet d’aucune majoration ou pénalité, conformément à l’engagement du ministre.

Je vous en remercie par avance.

Fait à …….
Le …….
Nom et signature

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

JA veut rénover l'offre d'outils de gestion des risques en s'appuyant sur l'Europe et les filières

explique Baptiste Gatouillat, auteur du rapport d'orientation 2017 des JA qui s'intitule : Anticipons aujourd'hui pour gérer les risques demain.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » La ferme des Miller
La sélectionde Jean-Paul Guéry » Le vertige des falaises
La sélection de Jean-Paul Guéry » Chute
La sélection de Jean-Paul Guéry » Personne n’a oublié
La sélection de Jean-Paul Guéry » La ferme du bout du monde
Le chiffre de la semaine
2,4 millions
En 2015, l'UE comptait 2,4 millions d'exploitations cultivant 3,2 millions d'hectares de vignes, selon la dernière enquête Eurostat. La France arrive en deuxième position en matière de superficie, derrière l'Espagne. Sur les 3,2 Mha, 78 % (soit 2,5 Mha) étaient dédiés à la production de vins de qualité, aussi bien sous AOP (2,1 Mha) que sous IGP (0,4 Mha). En nombre d'exploitations viticoles, c'est la Roumanie qui arrive en tête (36 % du total de l'UE) devant l'Espagne (22 %) et l'Italie (12 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui