L'Anjou Agricole 02 octobre 2015 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Lait: S. Le Foll retient «trois recommandations clefs» du rapport du médiateur

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Faire un effort sur le prix payé au producteur sur le dernier trimestre (pour les transformateurs), éviter une renégociation des tarifs à la baisse (pour la distribution) et poursuivre les efforts pour une meilleur valorisation des produits laitiers en restauration hors foyer (RHF): telles sont «les trois recommandations clefs» du médiateur, selon un communiqué de presse du ministère de l'Agriculture, paru à la suite de la réunion de la filière laitière du 1er octobre.

Dans son rapport, le médiateur invite également «vivement» les éleveurs et les transformateurs à «mettre à profit la stabilité des conditions tarifaires en 2016 pour élaborer la nouvelle génération de contrats devant entrer en vigueur en 2017 de manière à limiter l’exposition des éleveurs qui le souhaitent aux fluctuations des marchés internationaux».


Il semblerait également que Stéphane Le Foll ait fortement incité la filière à relancer l’interprofession, puisque c'est cette dernière qui organisera les prochaines réunions. Le président de la Fédération des coopératives laitières (FNCL) Dominique Chargé «se félicite du rapport du médiateur» qui démontre que chacun a joué le jeu et se dit surtout «soulagé».

Il rappelle la «stigmatisation que les coopératives ont subi ces derniers temps». André Bonnard, vice-président de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), constate que «le médiateur a dit ce que l’on rapporte depuis longtemps à la FNPL».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

JA veut rénover l'offre d'outils de gestion des risques en s'appuyant sur l'Europe et les filières

explique Baptiste Gatouillat, auteur du rapport d'orientation 2017 des JA qui s'intitule : Anticipons aujourd'hui pour gérer les risques demain.

Le chiffre de la semaine
2,4 millions
En 2015, l'UE comptait 2,4 millions d'exploitations cultivant 3,2 millions d'hectares de vignes, selon la dernière enquête Eurostat. La France arrive en deuxième position en matière de superficie, derrière l'Espagne. Sur les 3,2 Mha, 78 % (soit 2,5 Mha) étaient dédiés à la production de vins de qualité, aussi bien sous AOP (2,1 Mha) que sous IGP (0,4 Mha). En nombre d'exploitations viticoles, c'est la Roumanie qui arrive en tête (36 % du total de l'UE) devant l'Espagne (22 %) et l'Italie (12 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui