L'Anjou Agricole 14 janvier 2016 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Sival 2016 : trente ans d’innovations au service du végétal spécialisé

Avec plus de 21 000 visiteurs, le Sival poursuit son ascension pour répondre aux attentes des acteurs du secteur. Retour sur les clés de réussite de la 30ème édition, qui s'est tenu du 12 au 14 janvier, à Angers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La recherche et l’innovation ont une nouvelle fois résonné cette semaine dans les allées du Parc des expositions d’Angers, à l’occasion de la 30ème édition du Sival. Et avec une fréquentation toujours en hausse - au-dessus de la barre des 21 000 visiteurs -, le salon des matériels et techniques viticoles, horticoles, arboricoles et légumiers, a répondu aux ambitions des 600 exposants présents. Une belle récompense pour son président, Bruno Dupont, pour qui « il est d’abord question d’ouvrir aux producteurs des fenêtres sur l’agriculture du futur, donner envie de continuer ou de se lancer dans ce beau métier ». Conférences, ateliers et visites officielles ont ainsi rythmé cette édition 2016, qui s’est achevée jeudi 14 janvier sur une véritable note d’optimisme consacrant l’inspiration à travers les résultats de son nouveau concours A.Green’Startup.

L’international en ligne de mire

L’exposition du végétal spécialisé bénéficie d’une notoriété internationale. En témoigne le nombre important d’entrepreneurs étrangers qui se sont croisés cette année dans les allées du salon ou lors du Vibe (Vegepolys international business event). Cet événement, placé sous le signe de la collaboration interentreprises, est organisé pour la 4ème année consécutive par le pôle de compétitivité angevin Vegepolys et pour la seconde fois sur le Sival. Pas moins de 15 nations y ont été représentées au travers de 86 participants aux entretiens professionnels (facilités cette année par l’intégration d’une plateforme interactive “BtoB”, permettant de renseigner en amont son profil et ses souhaits de rencontres avec les entreprises étrangères).

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 15 avril 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les nouvelles obligations concernant Certiphyto sont très peu connues parce qu’elles n’ont fait l’objet d’aucune communication

alerte la Fédération nationale entrepreneurs des territoires (FNEDT). « Depuis le 1er octobre, les conditions de délivrance et de renouvellement des CIPP ont changé », selon un communiqué.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Un hiver avec le diable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les mots que j’aime
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le pacte du silence
La sélection de Jean-Paul Guéry » L’Esprit Papillon
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les vacances de Mma Ramotswe
Le chiffre de la semaine
302,10
euros pour le lait. La banque néerlandaise Rabobank a indiqué dans son rapport mondial 2017 sur les matières premières alimentaires, publié le 23 novembre, que le secteur laitier devrait sortir de ses années de prix très faibles. Les prix du lait devraient être soutenus en 2017 parce que, d'une part, la Commission a retiré l'équivalent de 4 millions de tonnes de lait liquide dans le cadre de son programme d'intervention en 2016. D'autre part la demande de produits laitiers a augmenté dans le ...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui