L'Anjou Agricole 26 novembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Grippe aviaire: une souche hautement pathogène détectée dans une basse-cour en Dordogne

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Un cas de grippe aviaire a été détecté dans une basse-cour en Dordogne, à la suite d'une mortalité anormale, annonce le ministère de l'Agriculture dans un communiqué le 25 novembre. Selon l'Anses, il s'agit d'une souche H5N1 « hautement pathogène pour les volailles ». Le séquençage est en cours, précise le ministère, et « il pourrait s'agir d'une souche déjà détectée en Europe qui présentait jusqu'alors un profil faiblement pathogène ». Le ministère annonce la mise en place de zones de protection et de surveillance respectivement de 3km et de 10km autour de l'élevage. « A titre de précaution », l'Anses a été saisie afin d'évaluer la dangerosité potentielle de la souche pour l'homme. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus H5N1 a contaminé 842 personnes de 2003 à juin dernier, principalement en Égypte et en Asie du sud-est. En France, la dernière crise remonte à 2006 et avait touché 64 élevages, essentiellement dans l'Ain. Les derniers cas isolés avaient été détectés en Moselle en août 2007.

La Corée du sud suspend les importations avicoles depuis la France
Le ministère de l'agriculture coréen a annoncé le 26 novembre qu'il suspendait ses importations de produits de volailles et d'oiseaux vivants depuis la France, après l'annonce la veille d'un cas de grippe aviaire en Dordogne, rapporte la presse coréenne. « Toutes les viandes transformées, oiseaux vivants, y compris les animaux de compagnie et les œufs seront touchés », annonce le Korea Times, reprenant un communiqué du ministère. La Corée du sud a importé 1 tonne de viande de canard, 13 tonnes de foie gras, 844 000 poussins et 41 000 canetons entre janvier et octobre, rapporte le journal.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

L’APCA ira au devant des candidats aux élections présidentielle et législatives pour leur présenter les mutations qu’elle envisage pour l’agriculture

a déclaré Claude Cochonneau son président, le 22 février.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Ultimatum
La sélection de Jean-Paul Guéry » La maraude
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les Harmoniques
» Petits papiers au gré du vent
La sélection de Jean-Paul Guéry » L’affaire de la belle évaporée
Le chiffre de la semaine
337,50
euros les mille litres de lait, au mois de décembre en France. Une nette progression par rapport au début d’année et une légère hausse par rapport à la moyenne de 2015. Les experts estiment que cette progression devrait durer un semestre mais sans doute pas plus. Elle est notamment due à une réduction de la collecte laitière en Europe.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui