L'Anjou Agricole 09 septembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Clonage : le Parlement européen se prononce pour une interdiction stricte

Le Parlement européen s’est prononcé le 8 septembre pour l’interdiction du clonage des animaux dans l'UE, de la commercialisation de leur semence, de leurs descendants et des produits en étant issus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Déjà débattue en 2011, aucun accord n’avait pu être trouvé entre le Parlement européen et les Etats membres sur cette question, le Conseil voulant limiter l’étiquetage à la viande fraîche bovine issue de la descendance d’animaux clonés.
Déjà débattue en 2011, aucun accord n’avait pu être trouvé entre le Parlement européen et les Etats membres sur cette question, le Conseil voulant limiter l’étiquetage à la viande fraîche bovine issue de la descendance d’animaux clonés. - © Actuagri

Les eurodéputés se montrent beaucoup plus restrictifs que ce que proposait initialement la Commission européenne qui ne prévoyait rien (ni interdiction, ni étiquetage) pour les descendants et les produits issus de ces animaux.


Pour le Parlement, les produits germinaux à partir de clones et les aliments issus de descendants de clones (viande, lait, œufs…) doivent eux aussi être interdits ce qui implique la mise en place d’une traçabilité obligatoire des animaux clonés et de leur descendance notamment de la part des pays tiers.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

JA veut rénover l'offre d'outils de gestion des risques en s'appuyant sur l'Europe et les filières

explique Baptiste Gatouillat, auteur du rapport d'orientation 2017 des JA qui s'intitule : Anticipons aujourd'hui pour gérer les risques demain.

Le chiffre de la semaine
2,4 millions
En 2015, l'UE comptait 2,4 millions d'exploitations cultivant 3,2 millions d'hectares de vignes, selon la dernière enquête Eurostat. La France arrive en deuxième position en matière de superficie, derrière l'Espagne. Sur les 3,2 Mha, 78 % (soit 2,5 Mha) étaient dédiés à la production de vins de qualité, aussi bien sous AOP (2,1 Mha) que sous IGP (0,4 Mha). En nombre d'exploitations viticoles, c'est la Roumanie qui arrive en tête (36 % du total de l'UE) devant l'Espagne (22 %) et l'Italie (12 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui