L'Anjou Agricole 13 janvier 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Tous gagnants avec A.Green’Startup

Zoom sur différents projets : des idées de jeunes entreprises qui se précisent grâce au Sival.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Quatre co-équipiers ont travaillé pendant 48 h pour développer le projet Fouace food.
Quatre co-équipiers ont travaillé pendant 48 h pour développer le projet Fouace food. - © AA

Le premier concours A.Green’Startup du Sival a débuté mardi martin sur les chapeaux de roue. Le principe : plancher pendant 48 h en équipe sur un projet d’entreprise innovant. Aujourd’hui, un jury attribue des prix aux meilleurs des huit projets. Les projets ? Le Fouace food, Tractory, le pavé en plastique recyclé, un magasin de producteurs, le jardin de Félicie, l’outil de prévention des risques et d’aide à la décision, l’OuVerdure et Agri Réseau International.
Les idées ne peuvent que progresser dans ce lieu d’échange et de réflexion. C’est « un des seuls endroits pour le développement des idées sans a priori » constate François Leteux, un des coach bénévoles du concours. C’est dans cet état d’esprit que les coéquipiers Mickael, Thomas et William se sont joints au projet Fouace food porté initialement par Anne-Céline. Spécialisée en gastronomie et œnotourisme, Anne-Céline n’a que 24 ans et est étudiante en 4e année à l’Esthua. Mickael qui s’intéresse aux outils de développement des startup a rejoint l’équipe pour apporter ses compétences en développement informatique. Selon Thomas, 28 ans, ingénieur en agroalimentaire : « chacun apporte ce qu’il sait faire et ce qu’il peut faire. L’essentiel, c’est que le porteur du projet s’y retrouve toujours ». Anne-Céline explique qu’au départ elle voulait rendre la fouace actuelle et favoriser l’économie locale en mettant le producteur en avant : « lorsque je me suis inscrite au concours, c’était juste pour savoir si mon idée valait quelque chose. » Son projet a maintenant bien évolué et une étude de marché express réalisée pendant le Sival montre sa viabilité : « voir autant d’engouement m’apporte beaucoup d’énergie », s’enthousiasme Anne-Céline.

 

Verdict jeudi 14 janvier au matin : les pitchs finaux seront présentés dès 9 h. A 12 h 15, annonce des résultats.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

70 000 tonnes de viandes majoritairement En image...engraissées au maïs OGM, aux antibiotiques et aux farines animales, vont venir déséquilibrer un marché sous haute-tension. Et nous n’avons aucune garantie sur les contrôles prévus par le Canada, concernant l’interdiction des activateurs de croissance et des hormones dans laproduction.

La FNB dénonce la « trahison » des parlementaires européens sur l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta) qui a été adopté le 15 février par le Parlement européen

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » La maraude
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les Harmoniques
» Petits papiers au gré du vent
La sélection de Jean-Paul Guéry » L’affaire de la belle évaporée
La sélection de Jean-Paul Guéry » Jazz
Le chiffre de la semaine
4
% de végans. Dans une enquête menée sur Internet auprès de 1 000 Français âgés de 15 ans et plus, le cabinet Harris interactive observe l'émergence de plusieurs « nouveaux régimes alimentaires » (végan, chrono nutrition, paléo, crudivore, fléxitarien). 4 % des Français interrogés déclarent pratiquer un régime végan - sans produits animaux - (dont 47 % d'entre eux le pratiquent depuis moins de six mois).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui