L'Anjou Agricole 09 décembre 2015 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

La CAPL séduit de nouveaux adhérents

La Coopérative agricole du Pays de Loire (CAPL) a attiré, sur la campagne 2014 - 2015, 90 nouveaux apporteurs. Le chiffre d’affaires de la coopérative progresse de 10 %, celui du pôle CAPL, de 17,5 %.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Michel Mignot, directeur général de la CAPL ; Michel Legeay, président ; Patrick Brémaud, directeur général adjoint.
Jean-Michel Mignot, directeur général de la CAPL ; Michel Legeay, président ; Patrick Brémaud, directeur général adjoint. - © AA

« Le pôle CAPL a réalisé un bon exercice 2014-2015. La structure financière continue à se consolider, et nous donne de la sérénité pour 2015-2016 ». Un bilan positif dressé par le directeur général Jean-Michel Mignot, lors d’une conférence de presse le jeudi 3 décembre. La CAPL réalise un chiffre d’affaires de 117 M d’euros, en progression de 10 %. L’activité approvisionnement, qui représente 44 % du CA, est particulièrement dynamique.

Quant au pôle CAPL, constitué de la CAPL et de ses quatre filières (SAS Vert Anjou, SCPA, SAS Saboc et SAS Ceneray), il a développé un chiffre d’affaires de près de 200 millions d’euros, en progression de 17,5 %.

Recherche de valeur ajoutée

Evolution notable sur la campagne 2014-2015 : l’arrivée de 90 livreurs supplémentaires à la CAPL. « Nous avons une offre plus originale que d’autres, explique Patrick Brémaud. Dans un contexte de prix bas, aller chercher une plus grande valeur ajoutée est un argument qui compte ».

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 11 décembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

JA veut rénover l'offre d'outils de gestion des risques en s'appuyant sur l'Europe et les filières

explique Baptiste Gatouillat, auteur du rapport d'orientation 2017 des JA qui s'intitule : Anticipons aujourd'hui pour gérer les risques demain.

Le chiffre de la semaine
2,4 millions
En 2015, l'UE comptait 2,4 millions d'exploitations cultivant 3,2 millions d'hectares de vignes, selon la dernière enquête Eurostat. La France arrive en deuxième position en matière de superficie, derrière l'Espagne. Sur les 3,2 Mha, 78 % (soit 2,5 Mha) étaient dédiés à la production de vins de qualité, aussi bien sous AOP (2,1 Mha) que sous IGP (0,4 Mha). En nombre d'exploitations viticoles, c'est la Roumanie qui arrive en tête (36 % du total de l'UE) devant l'Espagne (22 %) et l'Italie (12 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui