L'Anjou Agricole 02 mars 2016 à 18h00 | Par L'Anjou Agricole

Le Maine-et-Loire doit accueillir l’inter-régional limousin

Le Maine-et-Loire dispose d’un syndicat limousin dynamique, qui recevra le concours inter-régional, lors de Festi’élevage début septembre, à Chemillé-Melay.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A l’occasion de leur assemblée générale le 26 février à La Jumellière, les éleveurs ont visité le Gaec de la Valanglaise.
A l’occasion de leur assemblée générale le 26 février à La Jumellière, les éleveurs ont visité le Gaec de la Valanglaise. - © AA

 

"Avec 95 adhérents, nous sommes un des plus gros syndicats départementaux en race limousine en France, souligne Frédéric Pungeot, le président du syndicat angevin, éleveur à Feneu. Nous pourrions être plus nombreux encore ». On dénombre en effet 350 élevages détenant plus de 20 limousines dans le Maine-et-Loire, et les effectifs sont à la hausse. Les adhésions au syndicat se maintiennent d’année en année, avec un renouvellement régulier (3 à 4 par an), au fur et à mesure des reprises d’exploitations. Privé de concours national en octobre dernier au Sommet de l’élevage, pour cause de FCO, le syndicat prévoit de recevoir l’inter-régional, en septembre prochain, à Chemillé-Melay. Entre 130 et 150 animaux sont attendus. Ils viendront des Pays-de-la-Loire, de Bretagne, de Normandie, de Vienne, d’Indre-et-Loire et des Deux-Sèvres.

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 4 mars 2016.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous ne manquerons pas de dénoncer leséventuelles entorses à la règle...

annonçait un communiqué des Jeunes agriculteurs (JA) le 19 septembre dernier, au sujet de l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés.

Le chiffre de la semaine
+ 0,6
% pour le lait en août. Selon les données présentées le 6 septembre par la Commission européenne lors de la réunion de l'Observatoire européen du marché laitier, le cours du lait à la ferme est remonté de 0,6 % au mois d'août pour la première fois depuis huit mois, suivant ainsi la tendance des produits laitiers sur le marché mondial.