L'Anjou Agricole 13 juillet 2015 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Une centaine d'agriculteurs manifeste à Nantes contre le non-paiement des MAE

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un retard de paiement de sept mois.
Un retard de paiement de sept mois. - © Vendée agricole

«On est une centaine, mais ce n'est que le début», a rapporté Christian Francheteau, président de la FDSEA de Vendée, le 10 juillet. Ces agriculteurs s'étaient réunis à Nantes devant la Draaf (direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt) pour manifester leur colère face au non-paiement de leurs mesures agro-environnementales (MAE).

Le retard de paiement est de sept mois, rappellent la FRSEA des Pays de la Loire, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs. Selon les syndicats, l'Agence de services des paiements est responsable car elle a pris du retard pour faire «son appel de fonds» auprès de l'Agence de l'eau. Suite aux manifestations, les professionnels ont rencontré des représentants de la Draaf, de l'ASP et du Conseil régional.

«650 dossiers sont en cours de paiement», explique Christian Francheteau, rapportant les échanges de la rencontre. L'élu syndical commente : «l'argent pourrait arriver à partir du 20 juillet». Selon lui, le montant total du paiement s'élève à 3,7 M€. D'ici là, une réunion est prévue le 15 juillet pour confirmer la date de paiement des agriculteurs. «Avec la nouvelle Pac, les agents de l'ASP ont été mobilisés pour la nouvelle programmation... mais du coup, démobilisés sur d'autres dossiers, notamment celui des mesures agroenvironnementales».

- © Vendée agricole

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

70 000 tonnes de viandes majoritairement En image...engraissées au maïs OGM, aux antibiotiques et aux farines animales, vont venir déséquilibrer un marché sous haute-tension. Et nous n’avons aucune garantie sur les contrôles prévus par le Canada, concernant l’interdiction des activateurs de croissance et des hormones dans laproduction.

La FNB dénonce la « trahison » des parlementaires européens sur l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta) qui a été adopté le 15 février par le Parlement européen

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » La maraude
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les Harmoniques
» Petits papiers au gré du vent
La sélection de Jean-Paul Guéry » L’affaire de la belle évaporée
La sélection de Jean-Paul Guéry » Jazz
Le chiffre de la semaine
4
% de végans. Dans une enquête menée sur Internet auprès de 1 000 Français âgés de 15 ans et plus, le cabinet Harris interactive observe l'émergence de plusieurs « nouveaux régimes alimentaires » (végan, chrono nutrition, paléo, crudivore, fléxitarien). 4 % des Français interrogés déclarent pratiquer un régime végan - sans produits animaux - (dont 47 % d'entre eux le pratiquent depuis moins de six mois).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui