L'Anjou Agricole 08 février 2016 à 18h00 | Par L'Anjou Agricole

Les Français soutiennent massivement la mobilisation des agriculteurs

Selon un sondage, les Français cautionnent à 84% les manifestations d'agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Action syndicale devant le Géant Casino d'Angers, le 27 janvier dernier.
Action syndicale devant le Géant Casino d'Angers, le 27 janvier dernier. - © AA

Les Français approuvent massivement les protestations des agriculteurs contre des prix trop bas et se déclarent prêts à faire un effort lors de leurs achats pour favoriser les produits nationaux, indique, le 6 février, un sondage BVA pour Orange et iTELE. Les Français cautionnent à 84% les manifestations d'agriculteurs pour protester « contre la faiblesse des prix auxquels ils vendent leurs produits », révèle le sondage réalisé du 4 au 5 février par téléphone avec un échantillon de 1096 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

Ils sont tout aussi nombreux à être disposés « à faire un effort financier pour privilégier les produits issus de l'agriculture française », la moitié des personnes interrogées (51%) se disant « tout à fait » prêtes à le faire. Les Français sont pratiquement unanimes (95%) pour demander « la mise en place de règles de commerce équitable permettant de soutenir les produits issus de l'agriculture française en garantissant un juste prix pour le producteur ». Si les agriculteurs jouissent d'une bonne image pour 83% des Français, il n'en va pas de même pour le gouvernement : 83% des personnes interrogées déclarent « ne pas lui faire confiance pour améliorer la situation actuelle des agriculteurs ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comment peut-on trouver des épaules de porc français à 1,28 €/kg chez Leclerc ou à 1,49 €/kg chez Intermarché, quand les éleveurs sont à peine payés à ce prix-là en sortie d’élevage ?

se demande la Fédération nationale porcine (FNP) qui estime qu’« avec de tels comportements, difficile de croire que le coût de production des éleveurs sera un jour pris en compte ».

Le chiffre de la semaine
23 000
Pour la 32e édition du Sival, 23 000 visiteurs sont attendus au Parc des expositions d'Angers où 640 exposants seront présents.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui