L'Anjou Agricole 29 mars 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Grippe aviaire : des aides pour les éleveurs et entreprises touchés

Le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll a confirmé le 25 mars le dispositif prévu pour venir en aide aux éleveurs de palmipèdes et entreprises qui ont été touchés par l’influenza aviaire et les mesures prises pour l’éradiquer (non production pour vide sanitaire).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Une enveloppe de 130 millions d’€ est prévue pour les producteurs de palmipèdes (110 M€) et les accouveurs (20 M€) ; d’autre part est annoncé un dispositif d’apport de trésorerie pour les PME-PMI avec différé de remboursement de 2 ans. Cet apport pourra être transformé en subvention après confirmation des pertes 2016 dues au dépeuplement. Cette mesure sera dotée d’une enveloppe de 60 millions d’euros. Il sera également possible de bénéficier d’un préfinancement du CICE par BPIfrance, de reports et remises gracieuses des échéances fiscales et sociales ainsi qu’une aide à l’activité partielle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aujourd’hui, il est primordial que toutes les entreprises privées et coopératives donnent un véritable signal aux producteurs en s’appuyant notamment sur une conjoncture mondiale en amélioration depuis quelques semaines

affirme la FRSEA de l’Ouest dans un communiqué du 27 septembre.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » La tentation d’être heureux
La sélection de Jean-Paul Guéry » La nuit de Peter Pan
» Ce qui désirait arriver
La sélection de Jean-Paul Guéry » Notre famile
La sélection de Jean-Paul Guéry » Un tueur
Le chiffre de la semaine
1,8
Mrd d'euros de déficit en fruits frais pour la France. Selon FranceAgriMer, durant les sept premiers mois de l'année 2016, le déficit commercial de la France en fruits frais atteint près d'1,8 milliard d'euros, ce qui correspond à un déficit supérieur de 11 % à celui de la même période en 2015 et de 43 % supérieur à celui de 2014.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui