L'Anjou Agricole 12 juillet 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Prévisions de production fruits et légumes (Agreste, juillet 2015)

Sauf pour la production de poires, les prévisions transmises par l'Agreste le 10 juillet dernier se montrent globalement optimistes en comparaison à la campagne passée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
+ 4 % de production de pommes en 2015.
+ 4 % de production de pommes en 2015. - © AA

Pommes : la production 2015 devrait repartir à la hausse

La production 2015 de pommes est estimée à 1,6 million de tonnes selon les données Agreste du 10 juillet. C’est 4% de plus qu’en 2014, mais encore inférieur de 2% à la moyenne quinquennale. Avec 37 500 ha, les surfaces sont quasi stables par rapport à l’année dernière (+1%) mais restent en recul de 5% par rapport à la moyenne quinquennale.

 


Poires : les rendements devraient être en recul en 2015

La campagne de poires 2015, tout juste démarrée, devrait voir des rendements en recul par rapport à l’année dernière et à la moyenne quinquennale, selon les prévisions publiées par Agreste le 10 juillet. Les surfaces en production devraient diminuer de 2% par rapport à 2014, dans la mouvance déjà constatée depuis 5 ans (-7% par rapport à la moyenne quinquennale). Le recul des récoltes devrait être plus fort encore. Estimée à 124 000 tonnes, la production devrait être 6% inférieure à 2014 et 13% plus basse que la moyenne 2010-2014.



584 tonnes de tomates produites en 2015.
584 tonnes de tomates produites en 2015. - © AA

Tomates : des rendements en hausse et des cours stables

Les rendements élevés en tomates permettent en 2015 un maintien de la production (584 000 tonnes) malgré une baisse des surfaces cultivées (-5% par rapport à 2014, -6% par rapport à la moyenne quinquennale), selon les données Agreste diffusées le 10 juillet. L’augmentation des rendements s’explique par « les installations plus performantes », la culture de « variétés plus adaptées » et les bonnes conditions climatiques. Les cours, quant à eux, restent proches de ceux de la saison dernière et de la moyenne 2010-2014.

 

Concombres : la campagne en cours se présente bien

A 127 360 tonnes, les récoltes de concombres augmentent de 5% par rapport à l’année dernière (+4% par rapport à la moyenne 2010-2014), selon les statistiques Agreste publiées le 10 juillet. Un rendement qui progresse au vu de la hausse modérée des superficies cultivées (+4% par rapport à 2014, +2% par rapport à la moyenne quinquennale). La campagne 2015 a démarré en mars avec des cours à la hausse par rapport à l’année dernière. Après un léger repli des cours en juin, les prix repartent à la hausse en juillet. Par ailleurs, c’est la production française qui est majoritaire sur les étals, avec une baisse des importations espagnoles, hollandaises et belges.

 

Courgettes : une production stable et des cours à la hausse

Malgré une baisse des surfaces de production de 5% par rapport à l’année dernière (-4% par rapport à la moyenne 2010-2014), les bonnes conditions climatiques ont permis une production de courgettes quasi stable en 2015 (125 500 tonnes, soit -2% par rapport 2014 et identique à la moyenne quinquennale) selon les données Agreste diffusées le 10 juillet. La baisse des importations depuis le début de l’année (-15%) a entraîné une baisse des quantités sur les étals et de fait, une hausse marquée des cours par rapport à l’année dernière, mais relativement stable par rapport à la moyenne quinquennale.



+ 1 % de production de fraises en 2015.
+ 1 % de production de fraises en 2015. - © AA

Fraises : la campagne 2015 meilleure que celle de 2014

Le bilan de la campagne 2015 de fraises, qui touche à sa fin, s’avère meilleur que le précédent, selon les données Agreste du 10 juillet. Les surfaces ont légèrement progressé (+2%) et la production, stable par rapport à 2014 (+1%), est fortement supérieure à la moyenne quinquennale (+10%). La demande soutenue et la baisse des importations (issues majoritairement d’Espagne) ont permis aux cours de remonter par rapport à l’année dernière et de se stabiliser au niveau de la moyenne quinquennale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les nouvelles obligations concernant Certiphyto sont très peu connues parce qu’elles n’ont fait l’objet d’aucune communication

alerte la Fédération nationale entrepreneurs des territoires (FNEDT). « Depuis le 1er octobre, les conditions de délivrance et de renouvellement des CIPP ont changé », selon un communiqué.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Un hiver avec le diable
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les mots que j’aime
La sélection de Jean-Paul Guéry » Le pacte du silence
La sélection de Jean-Paul Guéry » L’Esprit Papillon
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les vacances de Mma Ramotswe
Le chiffre de la semaine
302,10
euros pour le lait. La banque néerlandaise Rabobank a indiqué dans son rapport mondial 2017 sur les matières premières alimentaires, publié le 23 novembre, que le secteur laitier devrait sortir de ses années de prix très faibles. Les prix du lait devraient être soutenus en 2017 parce que, d'une part, la Commission a retiré l'équivalent de 4 millions de tonnes de lait liquide dans le cadre de son programme d'intervention en 2016. D'autre part la demande de produits laitiers a augmenté dans le ...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui