L'Anjou Agricole 02 novembre 2015 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

Lutte contre la maladie du bois : S. Le Foll débloque des moyens supplémentaires

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

A la suite du rapport d’information parlementaire sur les maladies de la vigne et du bois qui entrainent un dépérissement de la vigne et qui touchent désormais 15 % du vignoble français, Stéphane Le Foll a annoncé un renforcement des moyens de lutte contre ce fléau. En plus des fonds déjà débloqués dans le cadre du Casdar, du Fonds unique interministériel ou encore du Fonds européen « Horizon 2020 », Stéphane Le Foll s’est engagé à ce que les recettes supplémentaires futures du Casdar soient « prioritairement » affectées au financement de travaux de lutte contre le dépérissement.

Le ministre a également souscrit aux recommandations des rapporteurs, Catherine Quéré, députée de Charente-Maritime, et Jean-Marie Sermier, député du Jura, visant à renforcer le système de surveillance pour enrayer la progression de la maladie, dans le cadre de la plate-forme d’épidémiosurveillance prévue par la loi d’Avenir pour l’agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

JA veut rénover l'offre d'outils de gestion des risques en s'appuyant sur l'Europe et les filières

explique Baptiste Gatouillat, auteur du rapport d'orientation 2017 des JA qui s'intitule : Anticipons aujourd'hui pour gérer les risques demain.

Le chiffre de la semaine
2,4 millions
En 2015, l'UE comptait 2,4 millions d'exploitations cultivant 3,2 millions d'hectares de vignes, selon la dernière enquête Eurostat. La France arrive en deuxième position en matière de superficie, derrière l'Espagne. Sur les 3,2 Mha, 78 % (soit 2,5 Mha) étaient dédiés à la production de vins de qualité, aussi bien sous AOP (2,1 Mha) que sous IGP (0,4 Mha). En nombre d'exploitations viticoles, c'est la Roumanie qui arrive en tête (36 % du total de l'UE) devant l'Espagne (22 %) et l'Italie (12 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui