L'Anjou Agricole 01 février 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Méthanisation : la profession agricole craint l'arrêt d'au moins 50% des projets

Un projet d'arrêté tarifaire en cours d'examen à Bruxelles plafonnerait l'utilisation des cultures alimentaires, mais aussi intermédiaires dans les méthaniseurs, selon le Syndicat des énergies renouvelables.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Cet arrêté est censé mettre en application la loi de transition énergétique. La filière méthanisation agricole (FNSEA, APCA, Coop de France, ATEE, AAMF) conteste le plafonnement des cultures intermédiaires qui provoquerait « un arrêt pour au moins 50% des projets agricoles (de méthanisation, ndlr) ». Les pouvoirs publics attendraient la publication d'un décret définissant les cultures alimentaires et les cultures intermédiaires pour exclure ces dernières du plafonnement, selon le Ser.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Produire pour nourrir, c’est dans l’ADN des agriculteurs

rappelle Angélique Delahaye, présidente de Solaal. Les filières fruits et légumes traversent une période commercialement difficile  : l’offre est très nettement supérieure à la demande.

Culture & Vous
La sélectionde Jean-Paul Guéry » La Frondeuse
La sélection de livres de Jean-Paul Guéry » Pour le meilleur et pour le pire
La sélection de Jean-Paul Guéry » Matin d’écume
» La sélection de livres de Jean-Paul Guéry
La sélection de Jean-Paul Guéry » Renaud
Le chiffre de la semaine
- 1,12 Mt
de réduction de la production de lait. La Commission européenne se félicite du succès du programme européen de réduction de la production de lait dans l’UE dont les résultats ont été publiés le 6 juillet. Ainsi, ce sont 48 290 agriculteurs qui ont participé à ce programme qui a permis une réduction de la production de lait de 1,12 million de tonnes.