L'Anjou Agricole 10 mars 2016 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Avec Base, les agriculteurs optimisent les écosystèmes du sol

Près de 250 personnes se sont réunies lors de l’assemblée générale du réseau Base* qui s’est tenue le 26 février à Baugé (49).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sylvain Pons, de la coopérative Maïsadour, et l’agriculteur Alain Labat ont présenté leur expérimentation.
Sylvain Pons, de la coopérative Maïsadour, et l’agriculteur Alain Labat ont présenté leur expérimentation. - © AA

Echanger autour des pratiques agricoles visant à optimiser les écosystèmes du sol. C’est le but premier du réseau Base. L’association regroupe aujourd’hui plus de 800 adhérents passionnés par l’agriculture de conservation. La majorité se situent dans le Grand Ouest. Ils étaient 250 à être présents à l’assemblée générale du réseau qui se déroulait, le 26 février, à Baugé.

Expérience de terrain

« La diversité de nos adhérents est la richesse de Base », comme le rappelle Michel Roesch, l’un des co-présidents de l’association. Base fonctionne en réseau et non en organisation. « Nous n’avons pas vocation à remplacer les instituts techniques, remarque Denis Laizé, un des référents du réseau pour le Maine-et-Loire. Nous expérimentons nous-mêmes de nouvelles pratiques » pour ensuite échanger et faire ensemble la synthèse de leurs essais.

* Biodiversité, agriculture, sol et environnement

Plus d'informations dans l'Anjou agricole du 11 mars 2016.



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il ne doit pas y avoir de renationalisation de décisions, l’harmonisation européenne doit être la règle. (...) Ensuite, il ne doit pas y avoir de coûts supplémentaires pour les agriculteurs et enfin il ne doit pas y avoir d’impasses techniques

explique Christiane Lambert. Elle a été reçue par le ministre de la Transition écologique le 12 février « à la demande de celui-ci ».

Le chiffre de la semaine
240
Près de 240 offres d’emploi (hors offres saisonnières) sont enregistrées sur les bourses de l’emploi Anefa des Pays-de-la-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui