L'Anjou Agricole 10 mars 2016 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Avec Base, les agriculteurs optimisent les écosystèmes du sol

Près de 250 personnes se sont réunies lors de l’assemblée générale du réseau Base* qui s’est tenue le 26 février à Baugé (49).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sylvain Pons, de la coopérative Maïsadour, et l’agriculteur Alain Labat ont présenté leur expérimentation.
Sylvain Pons, de la coopérative Maïsadour, et l’agriculteur Alain Labat ont présenté leur expérimentation. - © AA

Echanger autour des pratiques agricoles visant à optimiser les écosystèmes du sol. C’est le but premier du réseau Base. L’association regroupe aujourd’hui plus de 800 adhérents passionnés par l’agriculture de conservation. La majorité se situent dans le Grand Ouest. Ils étaient 250 à être présents à l’assemblée générale du réseau qui se déroulait, le 26 février, à Baugé.

Expérience de terrain

« La diversité de nos adhérents est la richesse de Base », comme le rappelle Michel Roesch, l’un des co-présidents de l’association. Base fonctionne en réseau et non en organisation. « Nous n’avons pas vocation à remplacer les instituts techniques, remarque Denis Laizé, un des référents du réseau pour le Maine-et-Loire. Nous expérimentons nous-mêmes de nouvelles pratiques » pour ensuite échanger et faire ensemble la synthèse de leurs essais.

* Biodiversité, agriculture, sol et environnement

Plus d'informations dans l'Anjou agricole du 11 mars 2016.



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

JA veut rénover l'offre d'outils de gestion des risques en s'appuyant sur l'Europe et les filières

explique Baptiste Gatouillat, auteur du rapport d'orientation 2017 des JA qui s'intitule : Anticipons aujourd'hui pour gérer les risques demain.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » La ferme des Miller
La sélectionde Jean-Paul Guéry » Le vertige des falaises
La sélection de Jean-Paul Guéry » Chute
La sélection de Jean-Paul Guéry » Personne n’a oublié
La sélection de Jean-Paul Guéry » La ferme du bout du monde
Le chiffre de la semaine
2,4 millions
En 2015, l'UE comptait 2,4 millions d'exploitations cultivant 3,2 millions d'hectares de vignes, selon la dernière enquête Eurostat. La France arrive en deuxième position en matière de superficie, derrière l'Espagne. Sur les 3,2 Mha, 78 % (soit 2,5 Mha) étaient dédiés à la production de vins de qualité, aussi bien sous AOP (2,1 Mha) que sous IGP (0,4 Mha). En nombre d'exploitations viticoles, c'est la Roumanie qui arrive en tête (36 % du total de l'UE) devant l'Espagne (22 %) et l'Italie (12 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui