L'Anjou Agricole 23 octobre 2014 à 08h00 | Par L

DOSSIER - Valoriser sa profession

Anne-Marie Poupard travaille sur l’ambiance de son bâtiment pour réduire l’usage des antibiotiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Anne-Marie Poupard a abandonné son métier de fleuriste pour devenir éleveuse de lapins à La Boutouchère.
Anne-Marie Poupard a abandonné son métier de fleuriste pour devenir éleveuse de lapins à La Boutouchère. - © AA

Perfectionniste et passionnée. Deux qualités qui font la réussite du métier d’Anne-Marie Poupard : éleveuse de lapins. Installée en 2005, à La Boutouchère, dans le Maine-et-Loire, elle élève des lapins dans un bâtiment de 1 000 m2 dans un système naisseurs-engraisseurs avec 500 cages-mères. Elle s’était donné un objectif : “garder le même revenu que lorsque j’étais responsable d’une boutique de fleurs.” Verdict ? “Objectif atteint.”

Modernisation
de la ventilation
Son bâtiment, elle l’a fait évoluer d’année en année. “Pour la qualité de l’élevage, c’est essentiel.” L’ambiance du bâtiment permet d’obtenir de meilleurs résultats. “Avant,  j’estimais que 20° était une bonne température pour mon bâtiment”. Aujourd’hui,  elle est en moyenne plus élevée de 2 à 3°. Cette différence de température est due aux améliorations que la jeune femme a apportées à son bâtiment. Si, avant, il était équipé d’une ventilation basique, il y a 4 ans, l’agricultrice a investi dans une nouvelle ventilation...

Les détails dans l'Anjou agricole de ce vendredi

Congrès de la Confédération Française de l’Aviculture
29 et 30 octobre salle de l’Odyssée à Orvault (44)

La région des Pays de la Loire accueillera mercredi et jeudi prochain, pour la première fois de son histoire, le congrès national de la Confédération française de l’aviculture (CFA) à la salle de l’Odyssée, à Orvault, en Loire-Atlantique.

PROGRAMME

Mercredi 29 octobre 2014 (réservé aux adhérents du réseau FNSEA /JA – sur inscription)
10 h : visite des établissements Grimaud – couvoir et élevages
14 h 30 : ouverture de l’assemblée générale par Michel Prugue, président de la CFA
19 h : accueil des invités à la soirée festive
Jeudi 30 octobre 2014 (ouvert à tous – sur inscrription)
9 h 10 : ouverture de l’Assemblée générale publique par Michel Prugue, président de la CFA
10 h : présentation du rapport d’orientation par Jean-Michel Schaeffer,  sur le thème : “L’éleveur, pivot incontournable d’une politique de reconquête pour la filière avicole français”
11 h : intervention du Crédit Agricole SA
11 h 15 : table ronde “Vision de la filière avicole à 5 ans” en présence de :
- Denis Lambert, directeur général du groupe LDC, sur la reconquête du marché français
- un intervenant néerlandais sur l’acceptabilité sociale de l’élevage conventionnel aux Pays-Bas
- un intervenant du groupe Al Munajem sur les raisons d’importer de la volaille française
- un administrateur de la CFA
12 h 45 : intervention de Xavier Beulin (président de la FNSEA), 
13 h : intervention de Michel Prugue (président de la CFA)
13 h 20 : intervention du ministre de l’Agriculture ou de son représentant
14 h : déjeuner

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les vendanges seront excessivement précoces dans tous les bassins de production, on aura à peu près partout 15 jours d’avance, même en Champagne.

a déclaré Jérôme Despey, président du conseil spécialisé Vins de FranceAgriMer et secrétaire général de la FNSEA.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » Dis-moi que tu mens
» Les couleurs de la vie
» Tous les démons sont ici
La sélection de Jean-Paul Guéry » Frontier hôtel
La sélection de Jean-Paul Guéry » Les jumelles d’Arrowood
Le chiffre de la semaine
433 000 000 M €
VINS ET SPIRITUEUXEn juin dernier, les échanges extérieurs du secteur agro-alimentaire atteignaient 433 M €, soit un recul de 45 M € sur juin 2016. Les exportations qui ont progressé de 137 M € par rapport à juin 2016, ne compensent cependant pas l’augmentation des importations, + 182 M € ; le solde s’avère encore déficitaire de - 72 M €.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui