L'Anjou Agricole 06 janvier 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Porc : simplification des règles d'identification entre “élevages liés”

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La simplification va concerner près de la moitié des porcelets produits en France.
La simplification va concerner près de la moitié des porcelets produits en France. - © AA

Un décret paru le 26 décembre simplifie les règles d'identification des porcelets, annonce la Fédération des industriels et des commerçants en gros de la viande (FNICGV) dans son bulletin d'information du 2 janvier. Ce décret prévoit qu'à titre dérogatoire les porcins circulants entre deux sites d'élevage «liés», un site naisseur et un site engraisseur, peuvent ne pas être identifiés avant leur sortie du premier site, sous réserve que le lien entre les deux sites soit enregistré dans la base de données nationale d'identification des porcs (BDPorc). Cette simplification va concerner 4,8 M de porcelets, 2 500 sites naisseurs et 4 000 sites engraisseurs, soit près de la moitié des porcelets produits en France. Un arrêté reste à paraître pour rendre la mesure effective.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aujourd’hui, il est primordial que toutes les entreprises privées et coopératives donnent un véritable signal aux producteurs en s’appuyant notamment sur une conjoncture mondiale en amélioration depuis quelques semaines

affirme la FRSEA de l’Ouest dans un communiqué du 27 septembre.

Culture & Vous
La sélection de Jean-Paul Guéry » La tentation d’être heureux
La sélection de Jean-Paul Guéry » La nuit de Peter Pan
» Ce qui désirait arriver
La sélection de Jean-Paul Guéry » Notre famile
La sélection de Jean-Paul Guéry » Un tueur
Le chiffre de la semaine
1,8
Mrd d'euros de déficit en fruits frais pour la France. Selon FranceAgriMer, durant les sept premiers mois de l'année 2016, le déficit commercial de la France en fruits frais atteint près d'1,8 milliard d'euros, ce qui correspond à un déficit supérieur de 11 % à celui de la même période en 2015 et de 43 % supérieur à celui de 2014.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui